منح دراسية في أوروبا

Bourses de thèse Institut national de Recherche en Sciences et Technologies pour l’Environnement et l’Agriculture, France

L’Institut de recherche en sciences et technologies pour l’environnement et l’agriculture (IRSTEA) propose des offres de thèses sans conditions de nationalité.

L’IRSTEA lance chaque année une campagne de thèse et co-finance plus d’une vingtaine de thèses

IRSTEA – Institut national de Recherche en Sciences et Technologies pour l’Environnement et l’Agriculture est un établissement de recherche public à caractère scientifique et technologique (EPST), sous la double tutelle des ministères chargés de la recherche et de l’agriculture. Il emploie 1 750 personnes et 250 doctorants, 40 post-doctorants, localisés sur 9 sites géographiques en France (Antony, Nogent-sur-Vernisson, Rennes, Lyon, Grenoble, Clermont-Ferrand, Bordeaux, Montpellier, Aix-en-Provence).

Institut de recherche finalisée reconnu dans le domaine des eaux continentales, des écotechnologies et des territoires, IRSTEA se fixe trois grands défis scientifiques portés par des enjeux sociétaux d’importance : la qualité environnementale et le défi du couplage des méthodes et des technologies ; l’enjeu de l’eau dans le développement territorial et le défi d’approches multisectorielles ; la gestion des risques et le défi de la viabilité.

Les contrats de thèses proposés par Irstea peuvent faire l’objet d’un cofinancement par un partenaire extérieur à IRSTEA (industriel, organisme professionnel, collectivité, organisme de recherche…).

Le doctorant est lié à IRSTEA par un contrat à durée déterminée donnant lieu à la protection sociale de droit commun. La durée du contrat est de trois ans. La rémunération mensuelle (janvier 2017) : 1 852 € bruts (1492 € nets).

Le candidat devra avoir soutenu son master (ou équivalent) lors de la constitution de dossier de recrutement.

Calendrier

  • 1 février 2017 : début de publicité.
  • 3 février 2017 : début des candidatures.
  • 19 mai 2017 : fin des candidatures.
  • juin 2017 : commission de sélection.
  • 17 juillet 2017 : publication des résultats.

En pratique

  • Le dépôt d’une candidature sur le portail d’inscription PASI du : 3 février au 19 mai 2017
  • La sélection des dossiers de candidature est réalisée par la Commission des accueils, présidée par le Directeur général délégué pour la recherche et l’innovation, en juin 2017.
  • L’affichage des candidatures : 17 juillet 2017 (après-midi)
  • Les notifications des décisions aux candidats retenus : courant juillet 2017.
  • Les contrats de travail débutent à l’automne 2017.

Le doctorant est lié à Irstea par un contrat à durée déterminée donnant lieu à la protection sociale de droit commun pour une durée du contrat est de trois ans.

La rémunération mensuelle (janvier 2017) : 1 863,22 € bruts (1498,02€ nets).
Le candidat doit être titulaire d’un Master, ou d’un titre équivalent, au moment de la signature du contrat.
Les contrats de thèses proposés par Irstea peuvent faire l’objet d’un cofinancement avec un partenaire extérieur à Irstea (industriel, organisme professionnel, collectivité, organisme de recherche…).

Les thèmes de recherche d’Irstea :

  • Innovations technologiques pour l’agriculture durable et l’environnement (INSPIRE)
  • Structures, Procédés, Ecoulements, Energie (SPEE)
  • Technologies et procédés pour l’eau et les déchets (TED)
  • Modèles, systèmes d’information et gestion viable de l’environnement (MOTIVE)
  • Qualité des systèmes aquatiques et restauration écologique (QUASARE)
  • Réponses biologiques et écologiques aux contaminations du milieu aquatique : écotoxicologie et bioindication (BELCA)
  • Aléas et risques liés au cycle de l’eau (ARCEAU)
  • Risques liés aux phénomènes gravitaires rapides, sûreté des ouvrages hydrauliques et vulnérabilité des enjeux (RIVAGE)
  • Gestion de l’eau, des usages et des services, de leurs infrastructures (GEUSI)
  • Systèmes d’information et de représentation pour la gestion intégrée de l’environnement (SYNERGIE)
  • Systèmes écologiques terrestres : dynamiques, vulnérabilités et ingénierie (SEDYVIN)
  • Développement territorial et agriculture multifonctionnelle (DTAM)
 

Intitulés des sujets

Centres/unités de recherche/thèmes de recherche
Assimilation de données appliquée à un modèle hydrologique distribué : calage régional et assimilation des débits observés dans la méthode AIGA

Responsables : Patrick Arnaud / Pierre-Olivier Malaterre

Aix-en-Provence /RECOVER/ Arceau
Modélisation 1D par lit (ISM) d’un réseau hydraulique ramifié maillé. Application au contexte opérationnel de la prévision des fortes crues et des crues de dimensionnement d’ouvrages.

Responsables : Sébastien Proust / Jean-Baptiste Faure

Lyon-Villeurbanne/HHLY/ Arceau
Estimation des contributions glaciaires aux apports hydrologiques sur le bassin versant du Rhône

Responsable : Isabelle Gouttevin

Lyon-Villeurbanne /HHLY/Arceau
Origine des sédiments et des contaminants associés sur le Rhône : historique des apports et réactivité des contaminants

Responsables : Aymeric Dabrin / Marina Coquery

Lyon-Villeurbanne / MALY /Belca
Effets d‘une exposition toxique sur le métabolisme des rétinoïdes et la morphogénèse chez trois arthropodes.

Responsable : Héléne Arambourou

Lyon -Villeurbanne/ MALY /Belca
Etude des mécanismes de dispersion atmosphérique de contaminants : cas de la réutilisation d’eaux usées traitées en irrigation par aspersion

Responsables : Severine Tomas / Bruno Molle

Montpellier/G-EAU/Geusi
La restauration hydromorphologique et écologique des cours d’eau aux prises du débat public. Controverses sur la (re)création de la Durance et des Gardons

Responsable : Christelle Gramaglia

Montpellier/G-EAU/Geusi
Analyse comparative de l’écologie des jeunes stades d’aloses Alosa alosa et Alosa fallax : preferendum, sensibilité aux pressions environnementales et restauration des populations

Responsable : Marie-Laure Acolas

Bordeaux/EABX/Quasare
Interactions entre régimes climatiques et hydromorphologie : mieux prévoir les effets des changements globaux sur les communautés de macroinvertébrés

Responsables : Jérémy Piffady/Yves Souchon

Lyon-Villeurbanne /MALY/ Quasare
Modélisation multi-échelle du comportement mécanique des sols non saturés cohésifs – Application à la rupture des ouvrages hydrauliques

Responsable : Guillaume Veylon

Aix-en-Provence/RECOVER /Rivage
Retro-trajectoires du risque avalancheux résultant de changements climatiques et sociaux-environnementaux sur des sites choisis des Alpes françaises

Responsable : Nicolas Eckert

Grenoble/ETGR/Rivage
Capteur Optique pour la Caractérisation du Dépôt de pulvErisation (COnCOrDE)

Responsable : Ryad Bendoula

Montpellier / ITAP / Inspire
Invasions biologiques végétales : modéliser les stratégies d’intervention précoce et de contrôle sur le long-terme et évaluer leur efficacité en fonction du niveau de prolifération

Responsables : Sophie Martin / Fanny Dommanget

Clermont-Ferrand/LISC/Motive
Méthode de construction de bases de connaissances à partir d’alignements entre ontologies de référence

Responsable : Catherine Roussey

Clermont-Ferrand/TSCF/Motive
Etat hydrique des tissus végétaux mesuré par IRM

Responsable : Maja Musse

Rennes /OPAALE/SPEE
Etude cinétique et thermodynamique des hydrates de gaz en milieux poreux : application aux hydrates sédimentaires et aux procédés de stockage d’énergie

Responsables : Pascal Clain / Anthony Delahaye

Antony/GPAN/SPEE
Impact des paramètres majeurs du procédé de méthanisation à la ferme sur les Clostridium et leurs gènes de résistance aux antibiotiques : conséquences sur la dissémination des spores et de l’antibiorésistance.

Responsable : Anne-Marie Pourcher

Rennes/OPAALE /TED
Faire pour, faire avec : dynamiques sociales et écologiques autour des robineraies du Sud-Ouest de la France.

Responsable : Baptiste Hautdidier

Bordeaux /ETBX/DTAM
Éduquer l’attention, organiser les affects. Les technologies de l’implication dans les sciences participatives

Responsable : Isabelle Arpin

Grenoble/DTGR/DTAM
Contribution à l’étude de la plasticité des traits liés au feu chez des espèces à germination obligatoire dans les zones soumises à différents régimes de feu.

Responsable : Anne Ganteaume

Aix-en-Provence/RECOVER/Sedyvin
Durabilité de l’exploitation de la ressource bois dans un environnement changeant

Responsables : Nathalie Korboulewsky / Jean-Philippe Terreaux

Nogent-sur-Vernisson/EFNO/Sedyvin
Homogénéisation biotique et patrons de changement dans des gradients de pressions anthropogéniques

Responsable Sandra Luque

Montpellier/TETIS/Synergie
Apport de la modélisation physique pour la cartographie de la biodiversité tropicale par imagerie satellite Sentinel-2

Responsable : Jean-Baptiste Feret

Montpellier/TETIS/Synergie

Laissez un commentaire

هذا الموقع يستخدم Akismet للحدّ من التعليقات المزعجة والغير مرغوبة. تعرّف على كيفية معالجة بيانات تعليقك.