Position des doctorants dans le rôle des miARN dans la régulation de la folliculogenèse ovarienne (MSCA)

Estonie
نشرت سنتين منذ

Chercheur débutant / doctorant

LE RÔLE DES MIARN DANS LA RÉGLEMENTATION DE LA FOLLICULOGENÈSE OVARIENNE

Le doctorant effectuera sa recherche doctorale et sa formation conjointement dans deux universités délivrant des diplômes et recevra un double doctorat de l’Université de Tartu (Estonie) en tant qu’hôte principal et de l’Université d’Helsinki (Finlande) en tant que co -hôte.

Universités et unités de recherche

Un candidat retenu sera sélectionné pour travailler sur un projet à la Faculté de médecine de l’Université de Tartu dans le groupe du professeur Andres Salumets et au département d’obstétrique et de gynécologie de l’Université d’Helsinki dans le groupe du professeur Juha S Tapanainen.

L’Université de Tartu (UT) comprend quatre facultés, quatre collèges et plusieurs unités de développement régional. Il compte actuellement plus de 13 000 étudiants et 1 300 doctorants. L’UT appartient au top 2% des universités du monde. L’UT est le principal centre de recherche et de formation et la seule université médicale d’Estonie.

L’Université d’Helsinki est la plus grande et la plus ancienne institution universitaire de Finlande avec plus de 40 000 étudiants et membres du personnel. Il opère sur quatre campus à Helsinki et dans 10 autres localités en Finlande. L’Université abrite 11 facultés, plusieurs instituts de recherche indépendants, des réseaux de recherche multidisciplinaires et des unités de campus.

Projet

Un doctorant sera financé par le projet MATER Marie Curie ITN. L’ESR se concentrera sur le mécanisme moléculaire des cellules folliculaires ovariennes humaines qui soutiennent la maturation des ovocytes et déterminent la qualité de l’embryon. En reproduction assistée, les ovocytes humains, entourés de cellules folliculaires sont fécondés et les embryons sont cultivés dans des conditions in vitro. La qualité des embryons semble être le facteur clé déterminant les résultats de la grossesse en reproduction assistée, en utilisant la fécondation in vitro (FIV). Cependant, on ne sait toujours pas comment les follicules entourant les ovocytes (cellules de la granulosa) influencent la qualité de l’embryon et, ainsi, les chances de grossesse en FIV.

Par conséquent, ESR étudiera les associations entre les profils d’ARN des cellules de la granulosa et l’intégrité chromosomique des embryons de FIV humaine, c’est-à-dire la présence d’aberrations chromosomiques dans les embryons de FIV. Les aberrations chromosomiques fréquemment observées dans les embryons de FIV empêchent les embryons transférés d’établir une grossesse réussie et sont donc l’un des principaux obstacles à l’obtention de la grossesse de FIV. ESR étudiera dans ses recherches les voies moléculaires dans les cellules de la granulosa associées aux aberrations chromosomiques dans les ovocytes et les embryons de FIV, et mènera également un essai rétrospectif pilote pour évaluer les avantages cliniques de l’utilisation des biomarqueurs génétiques des cellules de la granulosa sur la détermination des aberrations chromosomiques dans Embryons de FIV.

L’ESR sera principalement hébergé par l’Université de Tartu et sera détaché pour une période plus courte à l’Université d’Helsinki (minimum de 6 mois au total). Le poste comprend également une période de formation dans une entreprise européenne axée sur la santé génésique.

Critère d’éligibilité

• Les chercheurs peuvent être de n’importe quelle nationalité.

• Il n’y a pas de limite d’age.

• Tous les chercheurs recrutés dans une MII Marie Sklodowska-Curie doivent être des ESR. Un ESR doit, au moment du recrutement par l’organisation d’accueil, être dans les quatre premières années de sa carrière de chercheur et ne pas avoir encore obtenu de doctorat. Les quatre années commencent à compter à partir de la date à laquelle un chercheur a obtenu le diplôme, ce qui l’autoriserait officiellement à entreprendre un doctorat.

• Les chercheurs sont tenus d’entreprendre une mobilité transnationale (c’est-à-dire de se déplacer d’un pays à un autre) lorsqu’ils prennent leur engagement.

• Une règle générale s’applique à la nomination des chercheurs: au moment du recrutement par le bénéficiaire hôte, les chercheurs ne doivent pas avoir résidé ou exercé leur activité principale (travaux, études, etc.) dans le pays de leur bénéficiaire hôte pendant plus de 12 mois au cours des 3 années précédant immédiatement la date de référence. Notez que la règle de mobilité s’applique au bénéficiaire où le chercheur est recruté, et non aux bénéficiaires auxquels le chercheur est envoyé ou détaché.

Un doctorant retenu doit de préférence avoir:

• Diplôme en sciences biomédicales ou de la vie, en bioinformatique ou dans une autre discipline pertinente;

• Un dossier exceptionnel de travail de premier cycle et de maîtrise;

• Candidat très motivé avec un fort intérêt pour la biologie du développement ou de la reproduction et une affinité démontrable avec le projet;

• Expérience des techniques de culture cellulaire, de génomique et de biologie cellulaire;

• Maîtrise avérée de l’anglais, tant à l’écrit qu’à l’oral;

• Solides compétences en rédaction et en analyse;

• Bonnes compétences en communication et en organisation;

• Capacité à respecter les délais et à terminer une thèse de doctorat dans le délai du projet défini;

• Capacité à travailler à la fois en tant que chercheur indépendant et en équipe;

• Capacité à travailler dans un contexte interdisciplinaire.

Informations supplémentaires:  https://mater.ut.ee/application

Ce que nous offrons

Nous proposons un rendez-vous à temps plein (100%) en tant que doctorant pour une période de 4 ans, dont les trois premières années sont couvertes par le projet ITN Marie Curie et la quatrième année par les instituts de recherche d’accueil. La date de début peut être négociée. ESR9 recevra un doctorat de l’Université de Tartu et de l’Université d’Helsinki. Le projet offre également une opportunité unique de se former auprès de plusieurs chercheurs établis dans le domaine de la santé reproductive et donc l’opportunité d’obtenir un vaste réseau facilitant l’établissement de la future carrière du boursier. L’environnement de recherche multinational contribuera à faire progresser les compétences d’adaptation et d’organisation, deux caractéristiques importantes pour devenir un chercheur prospère.

Intéressé?

Pour plus d’informations, veuillez contacter le professeur Andres Salumets ( andres.salumets@ut.ee ), le professeur Juha S. Tapanainen ( juha.tapanainen@helsinki.fi ), Ass. Prof. Timo Tuuri ( timo.tuuri@helsinki.fi ) ou Dr. Karolina Lundin ( karolina.lundin@helsinki.fi ).

Pour toute question concernant le double diplôme MSCA EJD, veuillez contacter Reet Marits ( reet.marits@ut.ee ) à l’Université de Tartu ou Satu Kattainen ( satu.kattainen@helsinki.fi ) à l’Université d’Helsinki.

Postulez ici: https://mater.ut.ee/application

Les candidats retenus seront invités à un entretien. Ceux-ci peuvent être effectués en personne ou via Skype.

خصائص الوظيفة

تصنيف الوظيفةEnseignement et recherche scientifique

التقدم الآن

Add Comment

هذا الموقع يستخدم Akismet للحدّ من التعليقات المزعجة والغير مرغوبة. تعرّف على كيفية معالجة بيانات تعليقك.