POSTE VACANT POUR DOCTORANT À LA KU LEUVEN BIOMAT

Belgique
نشرت سنة واحدة منذ
Le groupe de recherche BIOMAT se concentre sur divers types de biomatériaux à application orofaciale et englobe la science fondamentale des matériaux et la culture cellulaire biologique, la recherche sur les micro-organismes et les animaux, ainsi que la recherche appliquée en laboratoire et clinique. Les principales lignes de recherche actuelles comprennent: . Biocompatibilité et cariogénicité des biomatériaux dentaires . Technologie d’adhésif dentaire . Recherche translationnelle de la science fondamentale des matériaux aux essais cliniques . La céramique dentaire comme biomatériau réparateur et implantaire . Endodontologie (y compris coiffage pulpaire, revascularisation et régénération pulpaire) . Évaluation clinique des matériaux et procédures de restauration adhésive directe, semi-directe et indirecte L’expertise de recherche de BIOMAT dans les biomatériaux dentaires soutenue par l’expertise scientifique de collaborations de recherche existantes avec des bio-ingénieurs, des chimistes, des scientifiques de la santé environnementale et des scientifiques des matériaux, ainsi que des équipements de recherche de pointe et haut de gamme disponibles à BIOMAT et à la KU Leuven, au total former la structure nécessaire pour mener à bien ce projet et fournir des données qui peuvent servir de bonne base pour de futures recherches appliquées dans les domaines de recherche concernés. Au cours des dernières années, nous avons développé une vaste expertise dans le développement de matériaux, la caractérisation physico-mécanique et chimique des biomatériaux, ainsi que la recherche mécaniste sur les interactions biologiques des biomatériaux.
Projet
Vers une nouvelle génération de composites BIOSAFE & BIOACTIVE pour la restauration dentaire

Le composite de résine est actuellement le matériau le plus utilisé en dentisterie, permettant une restauration dentaire peu invasive et invisible. Cependant, la libération du perturbateur endocrinien «bisphénol A» (BPA) pose un problème de sécurité particulier. Le BPA peut être présent dans les composites comme contaminant de production et / ou produit de dégradation, provenant de monomères à base de BPA tels que le BisGMA. Ce dernier sert de «réticulant» de polymérisation et est un ingrédient principal de la matrice monomère des composites dentaires commerciaux d’aujourd’hui. Grâce à une percée en recherche et développement récemment brevetée par KU Leuven, les diols bi-aromatiques sans BPA ont été synthétisés à partir du bois et semblent très prometteurs pour remplacer le BisGMA avec même le potentiel d’améliorer encore les propriétés physico-mécaniques du composite. Outre une biocompatibilité améliorée, il existe un besoin certain d’améliorer le composite dentaire avec une fonction thérapeutique. Un composite de résine avec un potentiel antibactérien et / ou de reminéralisation pour prévenir les caries secondaires et éventuellement prolonger la longévité des restaurations composites est hautement souhaitable. Une méthode auto-développée utilisant l’argile Na-montmorillonite comme support pour la distribution progressive d’agents antibactériens ainsi qu’une charge de verre bioactive à double fonction possédant à la fois des propriétés antibactériennes et une capacité de reminéralisation sont des technologies innovantes qui seront utilisées pour développer une nouvelle génération de BIOSAFE et BIOACTIVE. composites dentaires. Un composite de résine avec un potentiel antibactérien et / ou de reminéralisation pour prévenir les caries secondaires et éventuellement prolonger la longévité des restaurations composites est hautement souhaitable. Une méthode auto-développée utilisant l’argile Na-montmorillonite comme support pour la distribution progressive d’agents antibactériens ainsi qu’une charge de verre bioactive à double fonction possédant à la fois des propriétés antibactériennes et une capacité de reminéralisation sont des technologies innovantes qui seront utilisées pour développer une nouvelle génération de BIOSAFE et BIOACTIVE. composites dentaires. Un composite de résine avec un potentiel antibactérien et / ou de reminéralisation pour prévenir les caries secondaires et éventuellement prolonger la longévité des restaurations composites est hautement souhaitable. Une méthode auto-développée utilisant l’argile Na-montmorillonite comme support pour la distribution progressive d’agents antibactériens ainsi qu’une charge de verre bioactive à double fonction possédant à la fois des propriétés antibactériennes et une capacité de reminéralisation sont des technologies innovantes qui seront utilisées pour développer une nouvelle génération de BIOSAFE et BIOACTIVE. composites dentaires.

Profil

Le candidat doit être titulaire d’un diplôme universitaire (tel que ou équivalent à un Master en ‘Sciences biomédicales’, ‘Dentisterie’, ‘Médecine’, ‘Biologie’, ‘Génie des sciences biologiques’, ‘Génie des matériaux’, ‘Chimie’ , etc.) et devrait avoir un intérêt particulier pour la recherche sur les biomatériaux (propriétés physico-mécaniques des biomatériaux, analyse chimique, propriétés bioactives, etc.). Le candidat doit être capable de travailler en équipe, car il / elle travaillera en étroite collaboration avec un autre doctorant, qui se concentrera sur les tests de biocompatibilité. Le candidat devrait mener le projet vers un doctorat, qui comprend un programme de 4 ans, et doit donc s’inscrire au programme de doctorat KU Leuven de l’école doctorale des sciences biomédicales.

Offre
– Contrat de travail attrayant à temps plein de 4 ans
– La poursuite après les 6 premiers mois / année dépend d’une évaluation positive.

– Supervision par des experts reconnus et accès à une infrastructure de recherche de pointe.

– Projet de recherche très innovant visant à améliorer la technologie des composites dentaires.

– Formation à des compétences complémentaires via la participation à des événements locaux et en réseau.

– Poste salarié selon les taux de salaire de la KU Leuven pour les doctorants.

Intéressé?
Pour plus d’informations, veuillez contacter le Prof. dr. Bart Van Meerbeek, tél.: +3216337587, mail: bart.vanmeerbeek@kuleuven.be ou M. Ben Mercelis, tél.: +3216332414, mail: benjamin.mercelis@kuleuven.be.
Vous pouvez postuler pour ce poste au plus tard le 20 avril 2020 via l’ outil de candidature en ligne
La KU Leuven cherche à favoriser un environnement où tous les talents peuvent s’épanouir, indépendamment du sexe, de l’âge, de la culture, de la nationalité ou des handicaps. Si vous avez des questions concernant l’accessibilité ou l’assistance, veuillez nous contacter à diversiteit.HR@kuleuven.be.

خصائص الوظيفة

تصنيف الوظيفةStage et Formation

التقدم الآن

Related Posts

Next Post

Discussion about this jobpost




Recommended

Don't Miss