Bourse d'études en Europe

Bourse de recherche doctorale en innovations publiques, Norvège

L’Inland School of Business and Social Sciences , programme de doctorat Innovation dans les services dans les secteurs public et privé (INSEPP) invite les candidats à postuler pour une bourse de recherche doctorale de 4 ans pour travailler avec le vaste domaine des études sur l’innovation avec un accent particulier sur les innovations publiques .

Le but de la bourse de recherche doctorale pour le candidat admis est de suivre un programme de formation à la recherche menant à la réussite d’un doctorat. Le candidat doit postuler au programme doctoral INSEPP et doit participer activement aux activités de l’INSEPP. Le chercheur doctorant fera partie du groupe de recherche de l’Université INN sur les études européennes et mondiales (EUGLOB).

Le poste est une bourse de recherche doctorale de 4 ans avec 25% de tâches d’enseignement au Département d’organisation, de leadership et de gestion .

Contact:

Professeur Nicolaas Stijn Groenendijk, numéro de téléphone : +47 62 43 03 05, e-mail : nicolaas.groenendijk@inn.no
Ph.d.-leader Martin Rønningen, numéro de téléphone : +47 61 28 83 18, e-mail : martin.ronningen@inn .no
Chef de département Jens Petter Madsbu, numéro de téléphone +47 62 43 04 37, email : jens.madsbu@inn.no

À propos du projet

Apprentissage intersystème des politiques pour l’innovation dans le secteur public en Norvège
Les organisations internationales telles que l’OCDE et l’UE sont des enceintes importantes pour l’apprentissage intersystème des politiques, qui est un moteur majeur de l’innovation (du secteur public). Au sein de l’OCDE, cet apprentissage des politiques s’articule autour de l’analyse comparative, de l’examen par les pairs et de l’établissement de normes. L’UE utilise des mécanismes similaires dans le cadre de la méthode dite ouverte de coordination (MOC). La MOC est utilisée depuis la fin des années 90 pour compléter les modes politiques « plus durs » tels que l’élaboration supranationale des politiques (la « méthode communautaire »), le mode réglementaire et le budget de l’UE.

L’objectif du projet de doctorat est d’apprendre dans quelle mesure la Norvège participe à l’apprentissage des politiques inter-systèmes, quels choix sont faits en matière de participation et pourquoi. Cela est particulièrement pertinent compte tenu des relations de la Norvège avec l’UE. La Norvège a opté pour divers programmes de l’UE et pour de nombreuses agences de l’UE, souvent liées au marché intérieur ou à l’accord de Schengen. Une telle implication peut inclure la participation à l’apprentissage des politiques, mais ce n’est pas acquis. Comment la Norvège assure-t-elle une contribution adéquate à l’innovation du secteur public grâce à l’apprentissage politique intersystème, compte tenu de sa non-implication dans les principaux domaines politiques de l’UE ?

Le projet vise à contribuer au débat universitaire et public sur la relation de la Norvège avec l’UE, mais va au-delà de la focalisation commune sur la marge de manœuvre juridique de la Norvège («handlingsrommet») dans le cadre de l’EEE. Le projet s’ajoute également à la recherche en cours sur l’intégration différenciée au sein de l’UE. Alors que la plupart de la littérature sur l’intégration externe différenciée explique la participation des non-membres de l’UE d’un point de vue interne à l’UE, le projet tente d’expliquer les opt-ins du point de vue d’un non-membre de l’UE.

Les questions de recherche possibles incluent, mais ne sont pas limitées à :

  • Les opportunités d’apprentissage des politiques fournies par l’UE, l’OCDE et la coopération nordique se chevauchent-elles ou se complètent-elles ? Dans quelle mesure la participation de l’OCDE et/ou de la coopération nordique compense-t-elle la non-participation de la Norvège à certains programmes/agences de l’UE ? Dans quelle mesure la Norvège tire-t-elle des enseignements indirects de l’implication du Danemark, de la Finlande et de la Suède dans l’apprentissage des politiques de l’UE ?
  • Les préférences concernant la participation diffèrent-elles entre les niveaux de gouvernement ?
  • Existe-t-il des différences temporelles dans la participation (Norvège en tant que membre précoce ou membre tardif), et si oui, comment peuvent-elles s’expliquer ?
  • Compte tenu de la nature transfrontalière de nombreuses innovations du secteur public et de l’importance croissante des programmes politiques globaux (tels que le Green Deal de l’UE), dans quelle mesure la participation dans un domaine déclenche-t-elle la participation dans d’autres domaines ?

Exigences de compétence

Compétence formelle :

  • Master en administration publique, sciences politiques, études européennes, études sur l’innovation ou dans un autre domaine pertinent.
  • La personne à nommer doit avoir une maîtrise de 2 ans, 120 ECTS (cf. les exigences de l’ Agence norvégienne pour l’assurance qualité dans l’éducation pour l’admission à la formation doctorale dans les universités norvégiennes). En outre, le règlement de doctorat de HINN exige que le programme de maîtrise comprenne une thèse de maîtrise de 30 ECTS. Les candidats titulaires d’un master d’une université étrangère doivent joindre la « Reconnaissance de l’enseignement supérieur étranger » du NOKUT. Des instructions sur la façon d’obtenir un diplôme de maîtrise évalué et approuvé, sont données par NOKUT, cf. https://www.nokut.no/en/foreign-education/

Vivre:

  • Expertise dans l’utilisation des logiciels TIC pertinents.
  • L’expérience de recherche acquise après l’obtention du diplôme de maîtrise est un pro, mais pas une exigence.
  • Une connaissance de base du fonctionnement des organisations internationales telles que l’UE, l’OCDE et le Conseil nordique est souhaitable.

Compétence personnelle :

  • Capacité à travailler de manière autonome et ciblée.
  • Aptitude à coopérer sur des tâches de recherche et de publication.

Maîtrise de la langue:

  • Haut niveau de maîtrise de l’anglais oral et écrit. Une bonne maîtrise d’une langue scandinave est hautement souhaitable.

Pour plus d’informations sur les postes de doctorat en général, consultez le Règlement sur les conditions d’emploi pour les postes tels que stagiaire postdoctoral, chargé de recherche, assistant de recherche et candidat spécialiste .

comment s’inscrire

Les candidatures pertinentes seront examinées par un comité d’experts. La demande et toutes les pièces jointes doivent être soumises par voie électronique et doivent inclure les éléments suivants :

  • Le candidat doit soumettre une proposition de projet avec un plan de progression (en norvégien ou en anglais, 5-7 pages) qui explique comment le travail de recherche sera effectué et aborde la pertinence académique, les défis et les possibilités au sein du projet. Le chercheur doctorant embauché préparera, en collaboration avec un superviseur, une proposition de projet complète créant la base pour l’admission au programme de doctorat. La proposition de projet joue un rôle important dans l’évaluation des candidats et doit montrer comment le projet mènera à la réussite d’un doctorat en quatre ans.
  • Lettre de candidature CV (résumant l’éducation, les postes et le travail académique)
  • Autres travaux pertinents pour l’application
  • Copies certifiées conformes des relevés de notes et des diplômes pour l’ensemble du baccalauréat et de la maîtrise. Une traduction en anglais de tous les documents scolaires est requise, sauf si les documents sont en norvégien.
  • Noms et coordonnées d’au moins 2 personnes de référence.
  • Une copie de la thèse de maîtrise (en PDF) ou, pour ceux qui sont sur le point de terminer leur maîtrise, un résumé détaillé combiné à une déclaration indiquant comment et quand le candidat envisage de terminer la thèse.

Pour toute question concernant le téléchargement de pièces jointes ou d’autres problèmes techniques concernant l’application, veuillez contacter le service client de JobbNorge. Les coordonnées sont fournies dans un lien dans le formulaire de candidature.

Les candidats les plus pertinents seront convoqués à un entretien.

Toute demande d’exemption des listes publiques de candidats doit être clairement motivée et enregistrée dans le formulaire de candidature électronique. Les candidats seront contactés si l’employeur n’est pas en mesure de donner suite à la demande (cf. Loi sur la liberté d’information § 25).

La main-d’œuvre de l’État doit, dans la mesure du possible, refléter la diversité de la population. C’est donc un objectif de politique du personnel à l’Université INN d’atteindre une composition équilibrée d’âge et de sexe et de recruter des personnes issues de l’immigration. Si nécessaire, les conditions de travail sont adaptées aux personnes handicapées. Si les candidats déclarent dans leur CV qu’ils ont un handicap, ces informations peuvent être utilisées à des fins d’inscription afin de mesurer la diversité de la main-d’œuvre.

Nous offrons

  • Un environnement de travail stimulant et stimulant sur le plan académique dans une institution en développement.
  • Possibilité de développement professionnel dans un environnement de recherche universitaire passionnant.
  • Participation à un groupe de recherche.
  • Adhésion au fonds de pension de la fonction publique norvégienne avec prêt et prestations de retraite.
  • Le salaire du poste suit le code de poste 1017 Doctorant dans la réglementation salariale de l’État, un niveau de salaire de départ de 54 (NOK 491 200, – pa). Si 4 ans avec 25 % de tâches d’enseignement sont convenus, 25 % seront rémunérés selon le niveau approprié pour un poste d’enseignant, sur la base d’une évaluation des qualifications pertinentes. Pour les candidats particulièrement qualifiés, le placement et le salaire peuvent être convenus dans le code de poste 1378 Doctorant.
  • Pour plus d’informations sur INN University en tant qu’employeur, voir: ici

Vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=n43fhR_q5Lg

À propos de l’Université INN

L’Université des sciences appliquées de Norvège intérieure (Université INN) compte plus de 16 000 étudiants et 1 300 employés et possède des campus à Lillehammer, Hamar, Elverum, Rena, Evenstad et Blæstad.

L’Université INN aspire à créer des environnements universitaires et de recherche solides et durables qui seront le fer de lance aux niveaux régional, national et international. Nous développons une nouvelle et meilleure institution avec une haute qualité académique et pédagogique, visant à obtenir l’accréditation universitaire.

Laissez un commentaire