Une étude de l’hôpital San Raffaele de Milan le révèle. Conformément aux médecins à l’origine de cette étude, 42% des patients suivis souffrent d’une forme d’anxiété et 28% d’entre eux ont développé des syndromes post-traumatiques.

Le Covid-19 semble avoir un impact sur la santé mentale d’une grande partie des personnes qui ont attrapé le virus. C’est le résultat d’une enquête réalisée par des médecins de l’hôpital italien de San Raffaele , relayée par le Guardian .

“La pandémie de coronavirus du syndrome respiratoire aigu sévère (Covid-19) pourrait avoir des implications psychiatriques”, affirment les scientifiques. Pour effectuer leur étude, ils ont observé 402 personnes adultes qui ont survécu au coronavirus un mois après leur traitement.

Les résultats sont effrayants. Selon les scientifiques, 28% des patients examinés souffriraient de stress post-traumatique, 31% de dépression, 42% d’anxiété ou 40% d’insomnie .

Les femmes sont les plus touchées
Le Guardian souligne que les femmes, bien que moins sensibles que les hommes au coronavirus, sont plus vulnérables aux troubles mentaux après avoir été infectées par le virus.
Et les personnes examinées qui ont déjà développé des troubles psychiatriques dans le passé ont plus souffert que celles qui n’ont pas d’antécédents.

Mais comment expliquer ces conséquences psychiatriques du coronavirus ? ” Ces troubles peuvent être causés à la fois par la réponse immunitaire au virus lui-même ou par des facteurs de stress psychologiques tels que l’isolement social, l’impact psychologique d’une nouvelle maladie grave et potentiellement mortelle, la peur d’infecter les autres et la stigmatisation. “

Les chercheurs suggèrent “d’évaluer la psychopathologie des survécus de Covid-19 et d’approfondir la recherche sur les biomarqueurs inflammatoires, afin de diagnostiquer et de traiter les conditions psychiatriques émergentes”.