Une proposition surprenante du spécialiste des maladies infectieuses Eric Caumes dans Le Parisien : il suggère de “laisser” les jeunes se contaminer entre eux par le coronavirus, à la stricte condition qu’ils ne soient pas en contact avec leurs parents et les grands. -parents. “Nous ne pourrons pas leur imposer le port du masque partout et leur interdire de se réunir, surtout en plein été. Certes, ce n’est pas correct politiquement, mais je crois de plus en plus que nous devons les autoriser à se contaminer entre eux”, déclare le chef du service des maladies infectieuses de l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris.

“Ne les condamnons pas, disons qu’il faut respecter les anciens. En les laissant se contaminer, ils contribueront à l’immunité collective et ce sera davantage le cas à la rentrée scolaire, dans les écoles et les universités”, précise le spécialiste des maladies infectieuses. Une situation qui est bien sûr controversée alors que la théorie de l’immunité collective (quand un nombre suffisant de personnes, environ 70% de la population, a été contaminé, l’épidémie finit par s’éteindre d’elle-même) n’a pas encore été prouvée, même en Suède, où le gouvernement a choisi de ne pas confiner la population comme en France, en Espagne ou en Italie.

Il faut reconnaître que les jeunes sont moins exposés que les plus âgés, et qu’ils sont plus souvent asymptomatiques que les autres. Mais ce n’est pas non plus sans risque pour eux : “Les jeunes peuvent aussi avoir des formes graves…”, reconnaît Eric Caumes.