Doctorat en psychologie cognitive sur l’apprentissage implicite et le vieillissement

France
Posted 3 Monaten ago

Il est courant de souligner qu’avec l’âge, les fonctions motrices, perceptives et cognitives diminuent à un rythme plus ou moins significatif selon les individus, et indépendamment de tout trouble ou maladie. Acquérir de nouvelles capacités ou compétences, ou modifier les habitudes, devient en effet progressivement plus difficile avec un vieillissement en bonne santé, ce qui rend l’adaptation continue à un environnement changeant plus difficile chez les personnes âgées que chez les jeunes.

Le présent projet vise à tester une hypothèse pour expliquer les difficultés rencontrées par les personnes âgées pour acquérir de nouvelles capacités cognitives ou motrices, ou pour maintenir leurs capacités actuelles à un niveau satisfaisant le plus longtemps possible. Précisément, il est suggéré qu’avec le vieillissement, des déficits dans la formation de morceaux d’éléments séparés apparaissent progressivement et que ce déficit pourrait en grande partie expliquer le déclin cognitif et / ou moteur du vieillissement en bonne santé. Cette hypothèse sera testée à travers une série d’expériences traitant des paradigmes d’apprentissage implicites avec différentes modalités (c.-à-d. Capacités visuelles, auditives et motrices) et en utilisant des techniques telles que le suivi oculaire et l’électroencéphalographie pour suivre l’apprentissage en ligne.

Mots clés: apprentissage implicite, vieillissement, segmentation, suivi oculaire, électroencéphalographie

Laboratoire hôte:

Laboratoire d’Étude de l’Apprentissage et du Développement / Laboratoire de Recherche sur l’Apprentissage et le Développement

Adresse Laboratoire d’accueil:

PLOMB – CNRS UMR5022

Université Bourgogne Franche-Comté

Université de Bourgogne

Pôle AAFE

11 Esplanade Erasme

21000 Dijon

Les superviseurs:

Poulin-Charronnat Bénédicte ( chercheur senior CNRS , benedicte.poulin@u-bourgogne.fr )

Annie Vinter (Professeur de psychologie du développement, annie.vinter@u-bourgogne.fr )

Durée du contrat: 36 mois

Heures de travail: temps plein

Date limite de candidature: 31 mai 2021

Emploi de départ: 1er octobre 2021

Profil du candidat:

Le candidat doit être titulaire d’un Master ou d’un niveau équivalent en neurosciences cognitives, psychologie cognitive, neuropsychologie ou dans tout autre domaine connexe. Une expérience dans l’un des domaines suivants sera particulièrement appréciée: électroencéphalographie, eye-tracking, programmation (matlab, python…). Un fort intérêt pour l’apprentissage implicite et / ou la recherche sur le vieillissement est primordial.

Le (s) candidat (s) retenu (s) devra (doivent) faire une présentation orale entre le 29 juin et le 1er juillet devant les membres du conseil de l’école doctorale Environnement-Santé de l‘ UBFC , qui donneront un avis sur la qualité scientifique du candidat ( s).

Application:

Merci d’envoyer les documents suivants (le tout dans un seul fichier PDF ) par e-mail à benedicte.poulin@u-bourgogne.fr :

1) Pour les candidats à l’UE: copie de votre carte d’identité nationale ou de la page de votre passeport sur laquelle votre photo est imprimée.

Pour les candidats non-UE: copie de la page de votre passeport sur laquelle votre photo est imprimée.

2) Curriculum Vitae (1 page).

3) Lettre de motivation relative au poste (1 page).

4) Copie de votre master et / ou diplôme d’ingénieur si déjà disponible.

5) Copie de vos notes finales et de vos classements.

6) Coordonnées des personnes de référence (maximum 3, au moins votre directeur de thèse de master): titre, nom, organisation, e-mail.

Si vous avez des questions concernant l’application, veuillez contacter les superviseurs.

Job Features

Job CategoryStage et Formation

Apply Online

Related Posts

Next Post

Discussion about this jobpost




Recommended

Don't Miss