Sciences et Techno

Des chercheurs saoudiens ont réussi de transformer l’air du désert en eau

Des scientifiques saoudiens ont mis au point un hydrogel apte d’absorber dans l’air une énorme quantité d’eau, puis de la dégager sur demande. Une innovation qui pourrait permettre aux paysans des déserts de s’hydrater à moindre coût.

Un oasis en plein désert. Rien d’inattendu en soi, sauf lorsque ce havre aquatique ne prend naissance qu’à partir… de l’air desséché du désert ! surprenant, a priori, mais c’est pourtant ce qu’augure l’invention de l’équipe du chercheur au Water Desalination and Reuse Center Peng Wang, de l’Université des sciences et technologies du roi Abdallah (KAUST), en Arabie saoudite.

Comme le dévoile une publication parue dans la revue Environmental Science & Technology, la clé de voûte du système se base sur une substance bon marché, stable et peu toxique : le chlorure de calcium. Un sel qui présente une affinité typiquement élevé avec l’eau : il est utilisé également pour ses propriétés absorbantes dans les systèmes domestiques de déshumidification.

La réussite des chercheurs a donc été de créer un hydrogel de chlorure de calcium capable d’une part de préserver son état solide malgré l’absorption d’eau, mais aussi de dégager à la demande cette eau, et purement le précieux liquide. Une gageure que les scientifiques sont parvenus à stabiliser en mettant au point un polymère capable de maintenir sa forme solide jusqu’à ce qu’il soit chauffé.

Pour libérer l’eau qu’il tient, ce sont des nanotubes de carbone que les scientifiques lui ont adjoint. Ces combinaisons nanoscopiques d’atomes de carbones s’avèrent en effet particulièrement pratique pour convertir l’énergie solaire en chaleur. Une chaleur utilisée ainsi pour déclencher la libération d’eau par le polymère.

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.