Allemagne
Publicado hace 3 meses

École de recherche Max Planck:

«L’exploration des interactions écologiques avec les techniques moléculaires et chimiques»

L’École internationale de recherche Max Planck (IMPRS) «L’exploration des interactions écologiques avec les techniques moléculaires et chimiques» à Iéna, en Allemagne, invite les candidatures pour 3 postes de doctorat à partir d’octobre 2020 – janvier 2021. Le sujet de recherche principal est l’utilisation de la molécule, techniques chimiques et neurobiologiques pour explorer expérimentalement les interactions écologiques dans des conditions naturelles. L’accent est principalement mis sur la relation entre les plantes, les microbes et les herbivores, et leur environnement, ainsi que sur les conséquences évolutives et comportementales de ces interactions. Nous proposons 10 projets passionnants axés sur différents organismes et approches. La liste complète des projets offerts, y compris les descriptions de projets, est disponible sur notre site Web(http://imprs.ice.mpg.de/ext/index.php?id=420#header_logo) .

Nous recherchons des doctorants enthousiastes et fortement intéressés par le sujet central décrit ci-dessus. Les candidats doivent avoir ou être sur le point d’obtenir une maîtrise ou un diplôme équivalent dans l’un des domaines suivants: entomologie, neurobiologie, biologie moléculaire, biochimie, chimie analytique, physiologie végétale, génétique, écologie, biologie évolutive, bioinformatique, mathématiques et informatique. Tous nos projets sont hautement intégratifs et nécessitent la volonté de collaborer étroitement avec des chercheurs d’horizons différents.

L’École de recherche est une initiative conjointe de l’Institut Max Planck d’écologie chimique et de l’Université Friedrich Schiller. Nous offrons un équipement de pointe, un excellent environnement de recherche, une supervision par un comité de thèse et un programme de formation structuré comprenant des cours scientifiques, une formation aux compétences transférables et de sensibilisation et la participation à des colloques de recherche. Les candidats retenus recevront un contrat de support Max Planck. Il n’y a pas de frais de scolarité et la langue de travail est l’anglais.

La date limite d’inscription est le 8 mai 2020.

Pour des informations détaillées sur l’IMPRS, les projets proposés et les conditions d’application, veuillez visiter notre site Web: http://imprs.ice.mpg.de/.

Veuillez postuler en ligne à partir du 2 avril 2020 sur: https://imprs-reg.ice.mpg.de/ .

Projets proposés en 2020

Veuillez trouver ci-dessous une liste de projets que nous proposons pour le recrutement de cette année. Tous les projets sont hautement intégratifs et nécessitent la collaboration entre différents groupes de recherche. Les candidats peuvent identifier jusqu’à trois projets d’intérêt. Il est possible de modifier les préférences du projet lors du recrutement à Iéna.

Projet 1 : Communication dans les communautés végétales via un réseau hyphique reliant les racines des plantes voisines

Superviseurs: Prof. Dr. Ralf Oelmüller, Physiologie végétale , Institut Matthias Schleiden, Université Friedrich Schiller Jena, Priv. Doz. Dr Axel Mithöfer, Département de chimie bioorganique, Institut Max Planck d’écologie chimique

Projet 2 : Communication mycorhizienne : entre réponse des plantes et symbiose fongique

Superviseurs: Prof. Dr. Erika Kothe, Institute for Microbiology, Friedrich Schiller University Jena, Prof. Dr. Jonathan Gershenzon, Department of Biochemistry, Max Planck Institute for Chemical Ecology, Dr. Katrin Krause, Institute for Microbiology, Friedrich Schiller University Jena

Projet 3 : Le rôle du facteur de transcription FLC dans les habitudes de croissance, le dimorphisme des fruits et la défense des plantes d’ Aethionema arabicum

Superviseurs: Prof. Dr. Günter Theißen , Génétique, Institut Matthias Schleiden, Université Friedrich Schiller Iéna , Prof. Dr. Jonathan Gershenzon, Département de biochimie, Institut Max Planck d’écologie chimique, Prof. Dr. Ralf Oelmüller, Physiologie végétale, Matthias Schleiden Institut, Université Friedrich Schiller Iéna

Projet 4 : Evolution convergente des voies métaboliques: la biosynthèse des benzoxazinoïdes dans les plantes dicotylédones

Superviseurs: Prof. Dr. Sarah O’Connor, Département de biochimie des produits naturels, Institut Max Planck d’écologie chimique , Dr Tobias Köllner, Département de biochimie, Institut Max Planck d’écologie chimique

Projet 5 : Vers GC-MS: Adapter SIRIUS et CSI: FingerID pour la fragmentation par ionisation électronique

Superviseurs: Prof. Dr. Sebastian Böcker, Chaire de Bioinformatique, Université Friedrich Schiller Iéna, Prof. Dr. Georg Pohnert, Chaire d’Analytique Instrumentale, Université Friedrich Schiller Iéna, Dr Alles Svatos, Groupe de Recherche Spectrométrie de Masse, Institut Max Planck pour la Chimie Écologie

Projet 6 : Petits insectes – effets globaux: communication microbienne avec des conséquences sur le fonctionnement climatique

Superviseurs: Prof. Dr. Georg Pohnert, Président de l’Analytique Instrumentale, Université Friedrich Schiller Iéna, Prof. Dr. Jonathan Gershenzon, Département de Biochimie, Max Planck Institute for Chemical Ecology, Dr. Marine Vallet, Max Planck Fellow Group, Max Planck Institute pour l’écologie chimique

Projet 7 : Le microbiote intestinal du dendroctone de l’épinette: meilleurs amis d’un tueur d’arbres?

Superviseurs: Prof. Dr. Jonathan Gershenzon, Département de biochimie, Institut Max Planck d’ écologie chimique, Prof. Dr. Martin Kaltenpoth, Département de symbiose des insectes, Institut Max Planck d’écologie chimique

Projet 8 : L’ effet des changements de température liés au climat sur la colonisation du microbiote foliaire

Superviseurs: Dr Matt Agler, Microbiose végétale , Université Friedrich Schiller, Iéna, Dr Daniel Giddingss- Vassao, Département de biochimie, Institut Max Planck d’écologie chimique, Prof. Dr. Jonathan Gershenzon, Département de biochimie, Institut Max Planck pour la chimie Écologie

Projet 9 : Evolution du système olfactif chez les papillons nourriciers par rapport aux papillons non nourriciers

Superviseurs : Prof. Dr. Nicole M. van Dam, Ecologie de l’interaction moléculaire , Centre allemand de recherche intégrative sur la biodiversité (iDiv) Halle-Jena-Leipzig & Université Friedrich Schiller Jena, Dr Sonja Bisch- Knaden, Neuroéthologie des lépidoptères, Département de neuroéthologie évolutionnaire , Institut Max Planck d’écologie chimique

Projet 10 : La contribution des communautés microbiome dans l’intestin de la cochenille Pseudococcus jackbeardsleyi à la désintoxication de la cocaïne et d’ autres alcaloïdes tropane

Superviseurs : Dr John D’Auria, Institut Leibniz pour la génétique végétale et la recherche sur les plantes cultivées (IPK), Gatersleben, Prof. Dr. Jonathan Gershenzon, Département de biochimie, Institut Max Planck d’écologie chimique

Características del Puesto

Categoría de PuestoStage et Formation

Aplicar en linea