Développement d’un capteur de courant à fibre optique (FOCS) pour ITER (International Thermonuclear Experimental Reactor)

Belgique
Publicado hace 1 año

Le cadre de ce projet est lié au développement du diagnostic plasma pour le futur Tokamak ITER (International Thermonuclear Experimental Reactor). L’intérêt de la fusion réside dans la capacité à fournir une grande quantité d’énergie à partir d’une petite quantité de combustible. Dans un Tokamak, un mélange gazeux composé de Deutérium Tritium est injecté dans une cuve à vide toroïdale. Chauffé à une température de 150 millions de Kelvin, ce mélange forme un plasma dans lequel se produisent des réactions de fusion DT, générant un atome d’Hélium, un neutron de haute énergie (14 MeV) et un photon gamma. Le confinement du plasma est assuré par la superposition de deux champs magnétiques (le premier dans le sens toroïdal créé par les bobines toroïdales, le second dans le sens poloïdal créé par les bobines poloïdales) et en faisant circuler dans le plasma un courant de plusieurs MA (Méga Ampère ). Depuis la fin des années 60, plusieurs réacteurs de fusion expérimentaux ont permis d’accomplir des progrès significatifs dans la compréhension et le contrôle de la fusion. Le projet ITER vise à construire pour 2025 un réacteur Tokamak conçu avec les avancées technologiques les plus récentes et capable de produire une puissance de fusion 10 fois supérieure à celle injectée pour chauffer le plasma. Entre autres paramètres, le courant de plasma est fondamental pour la commande sûre du Tokamak. Il est donc indispensable de le mesurer avec une précision exigeante (1%). Certains éléments indiquent que les instruments actuellement utilisés peuvent ne pas fonctionner correctement dans ITER. Par conséquent, l’installation d’un capteur de courant à fibre optique (FOCS) est incluse dans le plan de recherche ITER en tant que solution de secours. L’objectif du présent projet est d’amener la conception conceptuelle actuelle du sous-ensemble dorsal FOCS au stade de la revue de conception finale. Le projet comprend l’ingénierie pour la construction, la production de documents de conception pertinents et la défense de la conception lors des différentes revues de système, ainsi que le développement de la conception optique du système, de l’instrumentation et de l’électronique connexe, du prototypage et des tests. Le travail d’ingénierie comprend l’harmonisation de la conception optique avec les exigences mécaniques, de vide, de sécurité nucléaire et autres. prototypage et tests. Le travail d’ingénierie comprend l’harmonisation de la conception optique avec les exigences mécaniques, de vide, de sécurité nucléaire et autres. prototypage et tests. Le travail d’ingénierie comprend l’harmonisation de la conception optique avec les exigences mécaniques, de vide, de sécurité nucléaire et autres.

Description de l’emploi:

Les travaux seront menés à l’Université de Mons, Belgique au sein du Département Electromagnétisme et Télécommunications, en collaboration avec le SCK CEN (Centre de Recherche Nucléaire Belge) et l’organisation ITER. Le Département d’électromagnétisme et des télécommunications possède une solide expérience dans la détection et la métrologie des fibres optiques tandis que le SCK.CEN est internationalement reconnu dans le domaine des effets des rayonnements sur les fibres optiques.

Nous recherchons un Post Doc en photonique ( durée: 48 mois ) dont les principales activités seront:

  • Développement de la conception des sous-ensembles dorsaux FOCS depuis son état actuel jusqu’à la phase finale de revue de conception, en collaboration avec l’organisation ITER,
  • Préparation et participation aux revues de conception préliminaires et aux revues de conception finale, conformément aux procédures pertinentes de l’organisation ITER;
  • Conception du capteur prenant en compte les spécificités d’ITER (flexion de la fibre de détection, présence d’un câble d’alimentation, imperfections du miroir de Faraday, biréfringence parasite, rayonnement et effets de température), test de la solution choisie.
  • Prototypage de la solution sélectionnée, affinant les détails de chaque composant pour fournir des conceptions répondant aux différentes exigences.
  • Développement de matériel et de logiciels d’acquisition de données

Date de début : la recherche post Doc va débuter le 1er Septembre er 2020.

Description du profil:

  • Doctorat en physique, génie électrique ou équivalent.
  • Intérêt pour la pratique de l’ingénierie multidisciplinaire.
  • Formation technique en photonique. Connaissances en prototypage d’appareils électroniques / photoniques
  • Autonomie, bon sens de l’organisation et aptitudes à la communication.
  • Parle couramment l’anglais.

Procédure de demande:

Les candidatures, comprenant une lettre de motivation, un curriculum vitae (mentionnant les distinctions d’études) et une copie des certificats universitaires, doivent être envoyées par e-mail à [email protected]

Personne de contact : Prof. Marc Wuilpart

Date limite de soumission : 30 Juin er 2020. La position peut être fermée plus tôt si un candidat est identifié.

Características del Puesto

Categoría de PuestoEnseignement et recherche scientifique

Aplicar en linea

Related Posts

Next Post

Discussion about this jobpost




Recommended

Don't Miss