Un moyen de cuisiner à éviter ? Si le four à micro-ondes est présent dans la plupart des maisons pour cuisiner, réchauffer ou décongeler les aliments en un temps record, il est le sujet de nombreuses craintes quant à ses effets sur la santé.

Avant tout, il faut savoir que le four à micro-ondes des foyers fonctionne grâce à un petit dispositif appelé magnétron, qui permet de transformer l’électricité en ondes électromagnétiques. Lorsqu’un repas est exposé à ces ondes, les molécules d’eau contenues dans l’aliment entrent en collision. Et c’est cette agitation (une forme d’énergie) qui va générer de la chaleur.

PEU OU PAS D’ONDES
Lorsqu’il est allumé, il se peut que l’appareil libère une quantité d’ondes, similaires à celles utilisées pour les téléphones portables, et ce sont celles-ci qui sont signalées car elles sont susceptibles de favoriser le développement du cancer.

Mais dans la réalité, ces ondes sont très peu nombreuses, voire inexistantes si le four à micro-ondes est en bon état. En effet, la construction des appareils fait en sorte que les micro-ondes restent contenues à l’intérieur de l’appareil une fois la porte fermée, rappelle dans un document d’information l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Des fuites anormalement importantes peuvent se produire si l’appareil est abîmé ou sale. Si les joints de la porte sont endommagés ou si des défauts apparaissent, il est préférable de cesser de l’utiliser en attendant de le faire réparer ou d’en acheter un nouveau.

L’ÉBULLITION TARDIVE, UN RISQUE RÉEL
Il est également important de rappeler que “les aliments cuits au four à micro-ondes ne deviennent pas “radioactifs”, précise l’OMS, ajoutant que l’énergie des micro-ondes ne reste pas non plus dans le four lorsqu’il est éteint. Cependant, elle met en garde contre un risque très réel : l’ébullition tardive, qui peut provoquer de graves brûlures .

QU’EN EST-IL DE LA VALEUR NUTRITIONNELLE ?
Notez que les produits cuits dans un four à micro-ondes ont la même valeur nutritionnelle que ceux cuits dans un four traditionnel. Étant plus rapide, la cuisson au micro-ondes conserve les qualités nutritionnelles des aliments encore mieux que les autres méthodes de cuisson, à l’exception de la vitamine B1, que l’on trouve dans presque tous les aliments d’origine animale et végétale.