2 Post-Doctorants en physique et chimie nanooptiques, France

Publié il y a 2 semaines

Le Bac Interdisciplinaire Carnot ( ICB ) de l’Université de Bourgogne (Dijon, France) propose deux postes de post-doctorants débutant dès que possible dans le même groupe de recherche. Un poste est pour un physicien optique expérimental. L’autre poste est pour un chimiste en nanomatériaux.

Position No1 : Stage post-doctoral (2022-2024) Unités d’arithmétique et de logique plasmoniques modales.

Ce post-doctorat multidisciplinaire (optique, nanofabrication et simulations numériques) pour un physicien optique expérimental vise à concevoir et réaliser des dispositifs de portes logiques plasmoniques et à étudier leurs propriétés optiques. Les travaux de recherche comprendront trois volets : (i) nanofabrication de dispositifs plasmoniques 2D par lithographie par faisceau d’électrons et broyage par faisceau d’ions focalisé ( FIB ) à partir de cristaux d’or mésoscopiques ultraminces ; (ii) caractérisation optoélectronique de la réponse non linéaire et fonctionnement booléen des portes logiques reconfigurables de complexité croissante ; (iii) des simulations des phénomènes observés à l’aide de codes existants basés sur la méthode Green Dyadic.

Une nouvelle classe de dispositifs informatiques fonctionnels intégrés et compacts exploite les propriétés optoélectroniques des métaux nobles tels que l’or et l’argent. Le confinement et le guidage de la lumière à l’échelle du nanomètre dans le régime sub-longueur d’onde profond grâce aux excitations plasmoniques offrent une opportunité unique de concevoir de nouveaux paradigmes de transfert et de traitement de l’information « tout optique ». Notre groupe a récemment démontré un nouveau concept d’unités arithmétiques et logiques ( ALU ). Avec ce nouveau projet, nous visons à gagner en complexité et en performances pour concevoir de véritables processeurs.

Le candidat effectuera toutes les étapes de lithographie/gravure/fraisage suivant deux approches complémentaires mises en œuvre dans les plateformes de nanofabrication ARCEN ( ICB , Dijon) et MIMENTO (Femto-ST, Besançon). La réponse optique des dispositifs sera étudiée sur un montage optique non-linéaire dédié qui permet l’excitation multi-foyers des ALU et leur adressage électronique afin de reconfigurer et moduler (f ~ 1-100 kHz) la réponse booléenne des portes et processeurs logiques plasmoniques modaux.

Les images expérimentales seront comparées à des cartes simulées numériquement à l’aide d’un code existant basé sur la méthode dyadique verte.

Le candidat contribuera à la conception d’ ALU booléennes complexes assistées par intelligence artificielle.

Pré-requis : Une connaissance théorique de la nano/optique et des compétences démontrées dans le développement et l’interfaçage de montages optiques expérimentaux (y compris la microscopie) (LabView) sont requises. Une bonne connaissance des méthodes de nanofabrication et un niveau C1 d’anglais parlé/écrit sont attendus. Des connaissances en programmation Python seront appréciées. Fournissez les courriels de > 2 mentors qui rédigeront des lettres de recommandation.

Site de candidature https://emploi.cnrs.fr/Offres/ CDD /UMR6303-ERIDUJ-003/Default.aspx

Position No2: Post-Doctorat (2022-2024) Synthèse en surface et dirigée par protéines de mésocristaux d’or ultrafins.

Un poste de post-doctorant pluridisciplinaire (chimie, biochimie, microscopies) pour un chimiste expérimental est disponible dans le cadre d’un projet national de recherche collaborative regroupant des biochimistes, des physico-chimistes et des cryo-électron-microscopistes. Le travail proposé sera dédié au domaine frontière de la synthèse de monocristaux anisotropes d’Au, de la chimie de surface, de l’ingénierie des protéines appliquée à la science des matériaux et de la caractérisation avancée par spectroscopie optique et cryomicroscopie électronique à transmission.

Le projet de recherche comprendra trois parties : (i) Développement d’un nouveau protocole pour la croissance en surface de mésocristaux d’or ultrafins ; (ii) fonctionnalisation de surface avec des protéines artificielles et investigations spectroscopiques ; (iii) caractérisation structurale d’origamis protéiques conçus pour modéliser la croissance et l’assemblage de nanocristaux optiquement actifs.

Le candidat développera de nouveaux protocoles en surface pour produire des mésocristaux d’Au 2D ultrafins et effectuera toutes les étapes de caractérisation structurale et certaines étapes de nanofabrication dans la plateforme ARCEN ( ICB , Dijon). L’origami protéique conçu par nos partenaires biochimistes sera caractérisé par TEM et cryoEM dans l’ installation CBI (Toulouse) et exploité comme matrice pour la morphosynthèse de cristaux Au/Ag anisotropes et l’assemblage avec des émetteurs. Toutes les structures et les interfaces protéine-métal seront caractérisées structurellement ( AFM , TEM ) et optiquement ( TIRF , Raman).

Préalables : Compétences démontrées et pratique de la chimie des nanoparticules d’or et d’argent et des techniques de chimie physique et de caractérisation structurale ( TEM , SEM , AFM , Raman) sont requises. Une bonne formation en biochimie expérimentale sera fortement appréciée. Un niveau C1 d’anglais oral et écrit est attendu. Fournissez les courriels de > 2 mentors qui rédigeront des lettres de recommandation.

Site de candidature https://emploi.cnrs.fr/Offres/ CDD /UMR6303-ERIDUJ-004/Default.aspx

Caractéristiques de l'emploi

Catégorie emploiPost doc

Postuler en ligne

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

You cannot copy content of this page