Chercheur postdoctoral en génétique évolutive

Estonie
Publié il y a 2 ans

Devoirs et responsabilités

Recherche, développement et activités créatives, au moins 70% du temps de travail

  • Activités de recherche, de développement et de création (RDC) dans le domaine de la génomique évolutive, y compris, mais sans s’y limiter, la conservation et l’analyse de jeux de données génétiques, environnementaux et biomédicaux correspondants et la rédaction de publications.
  • Recherche reconnue internationalement en cinq ans au moins dans un volume équivalent à celui de 1,5 thèse de doctorat.
  • Développement des compétences nécessaires aux activités des CDR et développement professionnel.

Enseignement et activités liés à l’administration et au développement de l’enseignement, jusqu’à 20% du temps de travail

  • Enseignement, utilisant des méthodes d’enseignement et des technologies éducatives modernes, supervisant principalement les étudiants en maîtrise et en doctorat
  • Perfectionnement professionnel pour améliorer les compétences d’enseignement et de supervision.

Participation à la gouvernance et au développement institutionnel de l’université et des activités sociales et publiques, jusqu’à 10% du temps de travail

  • Vulgarisation de la spécialisation.

Voir aussi  la description de poste .

Qualifications requises

Doctorat en archéogénétique, anthropologie biologique, génétique, génomique médicale, biologie moléculaire ou sujets connexes ou une qualification équivalente.

Voir également les  exigences relatives au personnel enseignant et de recherche .

Expérience requise

Compétences et expérience essentielles

  • Connaissances reconnues à l’échelle nationale / internationale et réputation émergente en génétique / génomique.
  • Maîtrise des scripts de ligne de commande et des outils de bioinformatique.
  • Aptitude avérée à travailler efficacement au sein d’une équipe.
  • Antécédents de production de publications d’une qualité exceptionnelle.
  • Historique des contributions aux conférences de recherche nationales / internationales.
  • Expérience dans la supervision d’étudiants de premier cycle et / ou de troisième cycle.
  • Solides compétences organisationnelles.
  • Excellentes capacités de communication.
  • Capacité à engager, encadrer et motiver des collègues.

Compétences et expérience souhaitables

  • Maîtrise des scripts et des analyses statistiques en R ou Matlab.
  • Antécédents de collaboration avec l’industrie.
  • Antécédents d’obtention de projets de recherche financés.
  • Capacité d’enseignement reconnue.
  • Expérience en gestion d’équipe ou de projet.
  • Expérience dans l’enseignement en classe et le tutorat.
  • Des compétences informatiques avancées et une expérience dans l’analyse d’ensembles de données génomiques et phénotypiques seraient idéales.

Compétences linguistiques requises

Excellente maîtrise de l’anglais pour la communication et la recherche professionnelles.

À partir du 01.05.2020, contrat temporaire jusqu’au 31.08.2023.

Charge de travail: 1,00.

Salaire: Selon les règles salariales de l’Université de Tartu, selon la qualification et l’expérience du candidat jusqu’à 2055 euros (brut) par mois.

Voir aussi  les règles salariales UT .

information additionnelle

Nous recherchons un chercheur postdoctoral motivé avec un doctorat en archéologie, génétique et / ou bioinformatique ou dans des domaines connexes qui est intéressé à faire partie du groupe de recherche cGEM (superviseurs Michael Dannemann, Anders Eriksson).

Les avancées méthodologiques récentes pour extraire l’ADN ancien des fossiles humains ont permis d’étudier la variation génétique et la sélection au fil du temps, et le nombre croissant de grandes cohortes avec des données de génotype et de phénotype (telles que des biobanques) a fourni des ressources pour relier cette variation génétique à la maladie phénotypes. Des études reliant les empreintes génétiques de la sensibilité aux maladies et de la sélection naturelle dans le génome humain ont montré que certaines adaptations génétiques dans le passé peuvent avoir eu un prix pour les populations actuelles: par exemple, de nombreuses variantes génétiques associées aux immuno-médiation, cardiovasculaire et les maladies métaboliques semblent avoir été récemment favorisées par la récente sélection naturelle. Ces changements génétiques ont donc des implications importantes pour la prévention et le traitement d’un large éventail de maladies courantes,

L’objectif du travail du postdoctorant est d’établir un lien entre les adaptations génétiques et les changements environnementaux et culturels dans les populations humaines de l’Eurasie occidentale au cours des 20000 dernières années, une période qui couvre les changements majeurs du climat, de l’alimentation et des expositions aux agents pathogènes dans cette région. De plus, avec une partie de la variation génétique chez les non-Africains actuels héritée du mélange avec les Néandertaliens il y a environ 55000 ans, le travail étudiera plus en détail le rôle que ce mélange a joué dans la formation de ces processus adaptatifs.

Le projet tirera parti d’ensembles de données génétiques de haute qualité, y compris de l’ADN ancien de fossiles humains datés et des séquences du génome entier de populations modernes pour étudier l’histoire évolutive de la population ouest-eurasienne et détecter les signaux d’adaptation. Afin de comprendre les forces sélectives agissant sur les variantes adaptatives putatives et leurs conséquences biologiques, les données génétiques seront combinées avec des données biomédicales, telles que des cas-témoins et des ensembles de données de biobanques avec des informations génétiques, de biomarqueurs et de santé associées (comme la biobanque estonienne ) et les données d’expression des gènes.

Le résultat de cette recherche (1) fournira des informations importantes sur le rôle de la sélection et du mélange dans l’interaction entre la génétique et les environnements sur de longues échelles de temps, qui sont difficiles à obtenir à partir des populations et des environnements contemporains seuls. La recherche (2) aidera à résoudre le rôle de différents facteurs alimentaires et environnementaux (style de vie) dans la sensibilité aux maladies métaboliques et cardiovasculaires dans les populations actuelles, qui sont importantes lors de l’utilisation des informations génétiques pour personnaliser la prédiction, la prévention et le traitement de ces maladies.

Pour plus d’informations, n’hésitez pas à contacter:

Dr Anders Eriksson, président de l’ERA cGEM, chef de groupe en médecine évolutive guidée par la génomique ( [email protected] )

Mme Merit Keritsberg, chef de projet ( [email protected] )

Contexte général (Qui nous sommes)

L’Institut de génomique de l’Université de Tartu a été créé en 2018 par une fusion du Centre estonien du génome et du Biocentre estonien, réunissant une expertise de classe mondiale en génomique médicale, démographique et évolutive. Nous hébergeons la biobanque estonienne ( www.geenivaramu.ee ) qui compte 200 000 participants et est connectée aux registres nationaux de la santé pour obtenir des informations phénotypiques. À partir de mai 2018, nous avons ouvert un tout nouveau laboratoire d’ADN ancien, nous avons une installation centrale pour le séquençage et le génotypage d’ADN / ARN et avons accès à un cluster de calcul haute performance ( www.hpc.ut.ee). Le Centre de génomique, d’évolution et de médecine (cGEM) a été fondé en 2018 dans le but de développer un centre interdisciplinaire avec une expertise de renommée mondiale en médecine personnalisée pour gérer les risques, la prévention et le diagnostic des maladies pour les populations contemporaines en tenant compte de l’évolution unique histoire du génome humain. Nous publions largement dans des revues de haut niveau et nous avons une communauté de recherche dynamique et internationale de 70 chercheurs et étudiants.

Page Web de notre institut:  www.genomics.ut.ee  et du Center for Genomics, Evolution and Medicine (cGEM):  https://cgem.ut.ee

Documents de candidature et notification des résultats

Pour être considéré pour le poste , le candidat doit soumettre au bureau des ressources humaines de l’UT (email:  [email protected] ; adresse postale: 18 Ülikooli St, Tartu 50090 ESTONIE) les documents suivants:

  1. une lettre de candidature au Recteur,
  2. un  curriculum vitae  dans le format établi,
  3. une liste des publications de recherche (si nécessaire, en joignant des copies ou des tirés à part de publications plus importantes),
  4. une copie d’un document (y compris ses annexes) qui montre que le candidat possède la qualification requise (traduction autorisée en estonien, anglais ou russe si le diplôme n’est pas dans l’une de ces langues). Un candidat peut être tenu de soumettre l’original ou une copie certifiée conforme du document (y compris ses annexes) montrant qu’il détient la qualification requise. Si le candidat a acquis l’enseignement supérieur en question à l’étranger, il peut être tenu de soumettre une évaluation délivrée par le  Centre d’information sur la reconnaissance académique  (l’ENIC / NARIC estonien) de sa qualification en ce qui concerne les exigences de qualification pour le poste ;
  5. une lettre de motivation et des contacts d’au moins deux références;
  6. d’autres documents jugés pertinents par le candidat (une liste de ces documents doit être incluse dans la candidature ou annexée à celle-ci).

Nombre d’exemplaires : 1

Notification des résultats : Le candidat sera informé des résultats des élections dans les deux semaines suivant l’élection. Les évaluations établies à l’égard du candidat et les documents spécifiés au paragraphe 5 de la liste des documents seront restitués au candidat. Les candidats non retenus peuvent également demander le retour des documents spécifiés aux paragraphes 2 à 4 de la liste.

Voir aussi  Documents de candidature et notification des résultats

  • ORGANISATION / ENTREPRISE
    Université de Tartu
  • DOMAINE DE RECHERCHE
    Autre
  • PROFIL DE CHERCHEUR
    Chercheur reconnu (R2)
  • DATE LIMITE D’INSCRIPTION
    03/03/2020 18:00 – Europe / Athènes

Site Web pour des détails supplémentaires sur le travail

https://www.ut.ee/en/welcome/job-offer/research-fellow-evolutionary-genetics

Caractéristiques de l'emploi

Catégorie emploiEnseignement et recherche scientifique

Postuler en ligne

Related Posts

Next Post

Discussion about this jobpost