Deux doctorats en science des matériaux, France

Publié il y a 2 mois

Ouverture de deux postes de doctorat

Composites tout cellulose et matériaux à changement de phase pour l’isolation

(CELLPHI)

Le projet CELLPHI vise à développer des composites tout cellulose comprenant des matériaux à changement de phase à des fins d’isolation. Ces matériaux seront biosourcés et biodégradables. Leur objectif est de récupérer une énergie thermique de faible qualité, qui permet de réelles économies d’énergie lorsqu’elle est utilisée pour l’isolation des bâtiments. Le projet CELLPHI sera mené dans deux laboratoires (LCS et LOMC), chaque laboratoire apportant sa propre expertise.

Le premier laboratoire (LOMC, Université Le Havre Normandie) se concentrera sur la fabrication de matériaux cellulosiques dits composites tout cellulose, dans lesquels un matériau à changement de phase sera ajouté. Les composites seront finalement fabriqués sous forme de filaments par la méthode du filage humide, à l’instar des fibres de viscose produites en série. La microstructure du dope, du gel et des matériaux secs finaux sera analysée par diffraction des rayons X, diffusion des rayons X aux petits angles (SAXS), microscopie à force atomique en immersion et microscopie optique polarisée dans des environnements thermiquement régulés.

Le deuxième laboratoire participant à ce projet est le LCS (Université Caen Normandie/ENSICAEN) et les travaux qui y seront menés seront centrés sur l’utilisation de techniques avancées de spectroscopie et d’analyse thermique. L’apprentissage automatique sera utilisé pour évaluer les relations entre la structure, les propriétés et le traitement. La diffusion RMN sera utilisée pour évaluer les aspects diffusifs du matériau à changement de phase dans la matrice cellulosique en début de procédé, lorsqu’il est encore à l’état semi-dilué ou anisotrope. Les performances thermiques des matériaux à travers des cycles de chauffage/refroidissement seront examinées à l’aide d’une technique combinée IR-DSC operando.

Les deux laboratoires attendent donc deux postes de doctorants : l’un sera essentiellement localisé au LOMC, et l’autre au LCS. Ces deux thèses vont néanmoins fortement interagir et cette interaction sera primordiale pour la réussite du projet. A titre d’exemple, les aspects diffusifs des matériaux lors du traitement seront analysés à l’aide de deux techniques complémentaires : SAXS et diffusion RMN. Les candidats devront donc avoir de bonnes connaissances en chimie physique des polymères et/ou l’une des techniques analytiques susmentionnées. Ils devront également être de bons communicants. Ce projet est financé par le laboratoire d’excellence LABEX EMC3 (Energy Materials Clean Combustion Center), et des déplacements vers des conférences internationales sont prévus. Le projet débutera en septembre 2022. Les bourses couvriront 36 mois de travail pour chaque thèse.

Poste de doctorat LOMC :

Le candidat sera titulaire d’un Master ou équivalent et aura des connaissances de base en physico-chimie des polymères, en cristallographie ou en génie des matériaux. Il ou elle préparera des échantillons et mettra en œuvre des techniques cristallographiques (SAXS et WAXD). Des compétences plus spécifiques dans l’un de ces domaines seront un atout, ainsi que des connaissances préalables sur le langage de programmation Python.

Localisation : Le poste est basé à l’Université du Havre (Le Havre, Normandie, France), avec des déplacements fréquents à l’ENSICAEN.

Financement : LABEX EMC3

Date de début de thèse : Septembre 2022

Contact : Merci d’adresser votre CV – incluant les coordonnées d’au moins deux références – et lettre de motivation à : Benoît Duchemin benoit.duchemin@univ-lehavre.fr (02.35.21.71.54)

Doctorat au LCS :

Le candidat sera titulaire d’un Master ou équivalent et aura des connaissances de base en chimie physique et en spectroscopie. Il ou elle mettra en œuvre des techniques de caractérisation spectroscopique (en particulier FTIR et RMN) et d’analyse de données multivariées à l’aide de codes python ou matlab. Des compétences plus spécifiques dans l’un de ces domaines seront un atout.

Localisation : Le poste est basé à l’ENSICAEN (Caen, Normandie, France).

Financement : LABEX EMC3

Date de début de thèse : Septembre 2022

Contact : Merci d’adresser votre CV – comprenant les coordonnées d’au moins deux références – et lettre de motivation à : Arnaud TRAVERT – arnaud.travert@ensicaen.fr

 Pièces jointes

Offres doctorales (français/anglais)  (432.16 KB)

Caractéristiques de l'emploi

Catégorie emploiDoctorat

Postuler en ligne

About the author

jeunes

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

You cannot copy content of this page