DOCTORANT H/F EN CRISTALLISATION ET SÉPARATION CHIRALE EN MILIEU SUPERCRITIQUE, Université de Bordeaux

France
Publié il y a 2 ans

Informations générales

Référence : UMR5248-PASPAT-003
Lieu de travail : PESSAC
Date de publication : lundi 25 novembre 2019
Nom du responsable scientifique : P. Subra Paternault

Chef d’équipe:: P. Subra Paternault
Type de contrat : CDD Doctorant/Contrat doctoral
Durée du contrat : 36 mois
Date de début de la thèse : 2 mars 2020
Quotité de travail : Temps complet
Rémunération : 2 135,00 € brut mensuel

Description du sujet de thèse

La formation de cocristaux organiques, assemblage moléculaire de deux espèces, en milieu pressurisé tel que le CO2 supercritique est une thématique récente. La thèse a pour ambition de mieux cerner les échelles de temps et d’espace sur lesquels se déroulent les évènements concourant à la formation des cocristaux en milieu CO2, échelles susceptibles d’influencer la phase cristalline et la pureté des poudres obtenues. Pour appréhender ces phénomènes, la cristallisation sera développée dans un dispositif microfluidique avant d’être transposée à une plus grande échelle. Un deuxième volet de la thèse portera sur le développement de cette cristallisation contrôlée à la résolution d’énantiomères chiraux.Dans le cadre du projet ANR CYPRES

Contexte de travail

La thèse, réalisée dans le contexte d’un projet national, se déroule en co-tutelle avec un second laboratoire bordelais, l’ICMCB, spécialiste de la microfluidique sous pression tandis que CBMN a l’antériorité d’une précédente thèse sur la formation de Cocristaux en milieu CO2. La thèse bénéficiera des diverses compétences complémentaires des partenaires associés au projet.

Contraintes et risques

La thèse implique la manipulation d’équipements sous pression.

Pour postuler

Caractéristiques de l'emploi

Catégorie emploiStage et Formation

Postuler en ligne

Related Posts

Next Post

Discussion about this jobpost




Recommended

Don't Miss