Doctorat en biosurveillance humaine – Institut Luxembourgeois de la Santé

Luxembourg
Publié il y a 2 semaines

Biosurveillance de l’exposition des enfants aux polluants basée sur l’analyse des cheveux

De plus en plus de preuves confirment que l’exposition humaine aux polluants est associée à plusieurs maladies chroniques telles que le cancer, les maladies métaboliques, l’infertilité ou les troubles neurologiques. Des données récentes suggèrent que l’enfance représenterait une période particulièrement vulnérable pendant laquelle l’exposition à des polluants agissant éventuellement comme des perturbateurs endocriniens, pourrait entraîner des affections de courte durée ainsi que des maladies chez l’adulte.

L’étude des maladies associées à l’exposition nécessite une évaluation précise de l’exposition qui peut être menée par différentes approches. La biosurveillance, consistant à doser les polluants et leurs dérivés dans des échantillons biologiques directement prélevés sur les individus, représente l’une des approches les plus pertinentes, intégrant l’ensemble des différentes sources et voies d’exposition.

Parallèlement à l’urine et au sang, qui ont été classiquement utilisés pour la biosurveillance de l’exposition, un intérêt croissant a été observé pour l’analyse des cheveux. Dans ce contexte, notre équipe a publié plusieurs études démontrant la possibilité de détecter des polluants de différentes classes chimiques dans les cheveux. Plus récemment, nous avons également démontré dans des modèles animaux que la concentration de produits chimiques dans les cheveux était significativement associée au niveau d’exposition, ce qui renforce encore la pertinence des cheveux pour évaluer l’exposition.

Basé sur l’analyse des cheveux, le présent projet de thèse vise à évaluer l’exposition à divers polluants, dont les pesticides et autres perturbateurs endocriniens, chez plusieurs populations d’enfants de différentes zones géographiques.

Le travail de thèse consistera en la collecte d’échantillons, l’analyse à l’aide des techniques analytiques les plus performantes actuellement disponibles, l’interprétation des données et leur analyse statistique.

Les résultats seront utilisés pour mettre en évidence les différences d’exposition entre les différentes zones mais aussi entre les enfants au sein de chaque zone. Les résultats aideront à documenter les bases de données publiques axées sur la biosurveillance là où de telles informations sont encore nécessaires.

Plus d’informations sur l’unité peuvent être trouvées ici : https://www.lih.lu/page/departments/hbru-human-biomonitoring-research-unit-800

Les chercheurs sont soutenus par un accès facile à l’expertise scientifique, des installations bien équipées, un programme de séminaires actif ainsi que la possibilité de collaborations étroites avec l’université et d’autres instituts de recherche .

Veuillez postuler via le site Web du recruteur.

Caractéristiques de l'emploi

Catégorie emploiDoctorat

Postuler en ligne

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.