ÉTUDIANT AU DOCTORAT, CHERCHEUR DÉBUTANT 3

Finlande
Publié il y a 1 an

CELLULES SOUCHES PLURIPOTENTES HUMAINES COMME MODÈLE DE DÉVELOPPEMENT ET DE FONCTION OVARIEN

Le doctorant effectuera sa recherche doctorale et sa formation conjointement dans deux universités décernant des diplômes et recevra un double doctorat de l’Université d’Helsinki (Finlande) en tant qu’hôte principal et de l’Institut Karolinska (Stockholm, Suède) en tant que co-hôte.

UNIVERSITÉS ET UNITÉS DE RECHERCHE

Un candidat retenu sera sélectionné pour travailler sur un projet de recherche coordonné par le Département d’obstétrique et de gynécologie ( https: //researchportal.helsinki.fi/en/organisations/department-of-obstet … ) à l’Université d’Helsinki et Hôpital universitaire d’Helsinki. L’objectif principal du groupe est d’étudier le développement et la fonction des cellules somatiques des gonades (y compris les cellules de la granulosa) en utilisant des modèles de cellules souches. En étroite collaboration avec l’unité de FIV, nous étudions également les cellules ovariennes. ESE3 sera co-hébergé par le Département des biosciences et de la nutrition à l’Institut Karolinska ( https://ki.se/en/bionut/department-of-biosciences-and-nutrition ), en se concentrant sur les mécanismes moléculaires de la reproduction.

PROJET

Un doctorant sera financé par le projet européen MATER ( https://sisu.ut.ee/mater ), un réseau de formation Marie Curie.

Le projet vise à: (1) établir des cultures de cellules de la granulosa à partir de cellules souches pluripotentes humaines; (2) étudier le rôle de facteurs de transcription spécifiques au cours du développement des cellules de la granulosa en utilisant la technologie d’édition du génome Crispr / Cas9 et (3) étudier le rôle de l’hormone folliculo-stimulante (FSH) et de son récepteur (FSHR) pendant le développement ovarien en utilisant les lignées cellulaires dérivées des patientes . Grâce au projet, l’étudiant acquerra des compétences pour cultiver et différencier des lignées de cellules souches pluripotentes humaines (lignées hPSC) ainsi que pour effectuer des analyses moléculaires standard pour des cellules différenciées. De plus, le projet comprend la manipulation génétique et le séquençage d’ARN des lignées cellulaires.

ESR3 sera principalement hébergé par l’Université d’Helsinki et sera détaché pour une période plus courte à l’Institut Karolinska. Le poste comprend également une période de formation dans une entreprise européenne axée sur la santé génésique.

CRITÈRE D’ÉLIGIBILITÉ

• Les chercheurs peuvent être de n’importe quelle nationalité.
• Il n’y a pas de limite d’age.
• Tous les chercheurs recrutés dans une MII Marie Sklodowska-Curie doivent être des ESR. Un ESR doit, au moment du recrutement par l’organisation d’accueil, être dans les quatre premières années de sa carrière de chercheur et ne pas avoir encore obtenu de doctorat. Les quatre années commencent à compter à partir de la date à laquelle un chercheur a obtenu le diplôme, ce qui l’autoriserait officiellement à entreprendre un doctorat.
• Les chercheurs sont tenus d’entreprendre une mobilité transnationale (c’est-à-dire de se déplacer d’un pays à un autre) lorsqu’ils prennent leur engagement.
• Une règle générale s’applique à la nomination des chercheurs: au moment du recrutement par le bénéficiaire hôte, les chercheurs ne doivent pas avoir résidé ou exercé leur activité principale (travaux, études, etc.) dans le pays de leur bénéficiaire hôte pendant plus de 12 mois au cours des 3 années précédant immédiatement la date de référence. Notez que la règle de mobilité s’applique au bénéficiaire où le chercheur est recruté, et non aux bénéficiaires auxquels le chercheur est envoyé ou détaché.

Un candidat au doctorat retenu devrait de préférence avoir:
• Un diplôme en sciences biomédicales ou de la vie, en bioinformatique ou dans une autre discipline pertinente;
• Un dossier exceptionnel de travail de premier cycle et de maîtrise;
• Candidat très motivé avec un fort intérêt pour la biologie du développement ou des cellules souches et une affinité démontrable avec le projet;
• Expérience avec les techniques de culture cellulaire ou les techniques d’édition du génome;
• Maîtrise avérée de l’anglais, tant à l’écrit qu’à l’oral;
• Solides compétences en rédaction et en analyse;
• Bonnes compétences en communication et en organisation;
• Capacité à respecter les délais et à terminer une thèse de doctorat dans le délai du projet défini;
• Capacité à travailler à la fois en tant que chercheur indépendant et en équipe;
• Capacité à travailler dans un contexte interdisciplinaire.

OFFRE

Nous proposons un rendez-vous à temps plein (100%) en tant que doctorant pour une période de 4 ans, dont les trois premières années sont couvertes par le projet Marie Curie ITN et la quatrième année par les instituts de recherche d’accueil. La date de début peut être négociée. ESR3 recevra un doctorat de l’Université d’Helsinki et de l’Institut Karolinska.

INTÉRESSÉ?

Veuillez soumettre votre candidature via le système de recrutement de l’Université d’Helsinki via le lien Postuler pour le poste. Les candidats qui sont des employés de l’Université d’Helsinki sont invités à soumettre leur candidature via le portail SAP HR.

Veuillez ajouter à votre demande, outre les parties requises, une copie d’une publication académique récente ou d’un article récent ou d’une thèse de maîtrise, ainsi que les noms et coordonnées de deux répondants. La date limite de dépôt des candidatures est le 30.4.2020.

Les candidats retenus seront invités à un entretien. Ceux-ci peuvent être effectués en personne ou via Skype.

Pour plus d’informations, veuillez contacter Prof. Dr. Juha Tapanainen, juha.tapanainen (at) helsinki.fi et Prof. Dr. Juha Kere, juha.kere (at) ki.se.

Date d’échéance

30.04.2020 23:59 EEST

Caractéristiques de l'emploi

Catégorie emploiStage et Formation

Postuler en ligne

Related Posts

Next Post

Discussion about this jobpost




Recommended

Don't Miss