POST-DOCTORAT CO-FINANCÉ PAR L’INSTITUT SOMUM ET LE MUCEM

France
Publié il y a 1 an

L’institut Sociétés en Mutation en Méditerranée, en partenariat avec le MUCEM, lance un appel à candidatures sur le thème « Vivre en temps de crise. Une approche anthropologique par les objets ». – Date limite de réponse : 15 juillet 2020.

Appel à candidatures sur le thème
« Vivre en temps de crise. Une approche anthropologique par les objets »

– Date limite de réponse : 15 juillet 2020 (17h) –

Dans le cadre d’un partenariat entre le Musée des civilisations de l’Europe et de la Méditerranée à Marseille (Mucem) et l’Institut Sociétés en Mutation en Méditerranée à Aix-en-Provence (SoMuM), il est proposé le recrutement d’un chercheur post-doctorant à compter du 1er octobre 2020, pour un contrat de 12 mois (renouvelable une fois).

Le projet de recherche sur le thème « Vivre en temps de crise. Une approche anthropologique par les objets » prend appui sur le traitement de la collecte participative « Vivre au temps du confinement » du Mucem afin de la prolonger et de la replacer dans des contextes élargis, et d’en éclairer les conséquences sociales. Cette collecte a permis de rassembler des objets ou des documents (photographies, témoignages, documents manuscrits ou imprimés, etc.) qui incarnent l’expérience du confinement, et suggèrent ses conséquences immédiates ou à venir. Mais au-delà du confinement lui-même, les objets sont des révélateurs de l’impact de la crise sanitaire sur nos modes de vie, nos liens sociaux, notre mémoire collective et nos imaginaires.

Ces pistes de réflexion s’inscrivent dans un des axes de l’Institut SoMuM, intitulé « Transitions, déstabilisations durables et crises « , qui accorde une attention particulière à la compréhension des transitions des sociétés d’hier, d’aujourd’hui et de demain. Le projet de recherche pourra éclairer quelques-unes de ces questions : quel est l’apport d’une étude en sciences humaines et sociales dans la saisie d’une situation de crise ? Comment enquêter sur la crise et/ou la sortie de crise ? Quelle est la part de responsabilité du chercheur dans la fabrication de nouvelles représentations du monde ?

Consultez le dossier de candidature complet ici.

A propos de l’institut Sociétés en Mutation en Méditerranée (SoMuM) :

Sur le site d’Aix-Marseille Université, l’institut couvre un vaste champ disciplinaire en sciences humaines et sociales à l’appui d’un réseau international de scientifiques et d’acteurs socio-économiques et culturels, tous spécialistes de la Méditerranée en tant qu’observatoire des défis mondiaux à relever. Les bureaux de l’institut se situent à la Maison méditerranéenne des sciences de l’Homme d’Aix-en Provence. Pôle de formation et de recherche, SoMuM fournit des clés de compréhension sur les transformations profondes et durables autour de la Méditerranée, de l’Europe à l’Afrique et au Moyen-Orient. Il rassemble anthropologues, démographes, économistes, géographes, historiens, historiens de l’art, juristes, philosophes, philologues, politistes et sociologues. L’Institut a pour objectif de promouvoir des recherches innovantes (concepts, outils, méthodes) autour de trois axes scientifiques : « Transitions, déstabilisations durables et crises », « Dynamiques, circulations et héritages culturels », « Recompositions territoriales et interactions ».

Pour en savoir plus, cliquez ici.

CONTACT

Institut Sociétés en Mutation en Méditerranée – SoMuM
Maison méditerranéenne des sciences de l’homme
5 rue du Château de l’Horloge, BP 647
13094 Aix-en-Provence
Courriel : [email protected]

Caractéristiques de l'emploi

Catégorie emploiEnseignement et recherche scientifique

Postuler en ligne

Related Posts

Next Post

Discussion about this jobpost




Recommended

Don't Miss