Poste de chercheur post-doctoral en immunologie des cellules B – Paris, France

France
Publié il y a 3 mois

Le groupe de Matthieu Mahévas et Pascal Chappert de l’Institut Necker Enfants Malades, Inserm U1151 à Paris, France, recherche un chercheur postdoctoral à temps plein pour entreprendre un projet passionnant visant à comprendre le rôle de l’empreinte antigénique originale dans la formation des cellules B mémoire aux variants dérivés du SRAS-CoV2 dans le cadre d’une infection ou d’une vaccination hétérologue et l’ensemencement de cellules mémoires immunitaires à longue durée de vie contre le SRAS-CoV-2 dans des niches tissulaires dédiées. Le laboratoire a récemment développé des approches originales de caractérisation cellulaire et moléculaire approfondie du compartiment des lymphocytes B mémoire combinant culture in vitro monocellulaire, transcriptomique monocellulaire et analyse de répertoire (Sokal Cell 2021, Sokal Immunity 2021, Sokal Immunity 2022, Chappert accept Immunité 2022). Le projet s’appuie sur des données longitudinales préexistantes et des échantillons de cohortes d’individus récupérés ou vaccinés contre le COVID-19 ainsi qu’une collection de PBMC, de rate et de moelle osseuse de donneurs d’organes qui ont été vaccinés dans le cadre de la campagne française de vaccination contre le SRAS-CoV-2. . Nous profiterons également d’un essai clinique évaluant l’utilisation de la protéine de pointe (S) de préfusion recombinante avec adjuvant comme dose de rappel chez des personnes précédemment vaccinées.

Qualification

Le laboratoire est à la recherche de candidats hautement motivés, autonomes, indépendants et créatifs avec un intérêt marqué pour l’immunologie cellulaire et moléculaire et une volonté d’apprendre. De solides compétences organisationnelles et une expérience en immunologie moléculaire, en essais de culture cellulaire en immunologie et en cytométrie en flux multiparamétrique seront évaluées. De plus, une expérience avec l’une de ces techniques suivantes est un gros plus, mais pas obligatoire : analyse de l’histologie, de l’ARNseq unicellulaire et du répertoire TCR/BCR. Le candidat retenu sera hautement collaboratif et devrait prospérer en tant que chef de projet dans un environnement avec des étudiants diplômés, des ingénieurs, etc. D’excellentes compétences en communication orale et écrite (en anglais) pour présenter/discuter de la recherche, ainsi que préparer des manuscrits pour obligatoire. Pour des questions supplémentaires après la candidature,

La description

Le poste est à pourvoir immédiatement, avec une certaine flexibilité. Le contrat initial serait de 12 à 24 mois, avec des prolongations possibles jusqu’à l’achèvement complet du projet. Les candidats intéressés sont invités à soumettre une lettre de motivation comprenant une brève description de leur parcours de recherche et de leurs intérêts futurs, leur CV et les coordonnées de trois références au Pr. Mahévas, MD PhD ou Pascal Chappert.

Contacts : matthieu.mahevas@inserm.fr , pascal.chappert@inserm.fr

Caractéristiques de l'emploi

Catégorie emploiPost doc

Postuler en ligne

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.