Vendredi, les experts de la santé de l’Union européenne ont souligné la possibilité d’une deuxième vague de cas de maladie de Covid-19 nécessitant la réimposition de mesures générales d’isolement en Europe, et ont déclaré que cette possibilité est moyenne à élevée et dépend de l’assouplissement progressif des restrictions et de l’étendue de l’engagement des gens.

Une évaluation de la pandémie réalisée par le Centre européen de contrôle et de prévention des maladies prévoit également une augmentation modérée des taux d’infection dans les semaines à venir, même si elle indique que la transmission de l’infection a dépassé son pic dans la plupart des pays européens.

“La pandémie n’est pas terminée”, a déclaré Andrea Amon, directrice du centre, dans un communiqué accompagnant l’évaluation. Elle a ajouté que bien que les infections à Covid-19 aient diminué à travers l’Europe, un effort est encore nécessaire pour réduire la propagation de la maladie. “Il est important de respecter les recommandations sur l’éloignement social et de maintenir des normes élevées de santé publique … la contribution de chacun est importante”, a-t-elle ajouté.

Le Centre européen de contrôle et de prévention des maladies, basé à Stockholm, surveille les maladies et la santé publique dans l’Union européenne et formule des recommandations à cet égard. Son évaluation a conclu que les mesures strictes de divergence sociale imposées par de nombreux gouvernements réduisaient la transmission de la maladie.