La COVID-19 affecte les individus de différentes manières. La plupart des personnes infectées développent une forme légère à modérée de la maladie et guérissent sans hospitalisation.

Symptômes les plus fréquents:
fièvre
toux sèche
fatigue
Symptômes moins fréquents:
courbatures
maux de gorge
diarrhée
conjonctivite
maux de tête
perte de l’odorat ou du goût
éruption cutanée, ou décoloration des doigts ou des orteils
Symptômes graves:
difficultés à respirer ou essoufflement
sensation d’oppression ou douleur au niveau de la poitrine
perte d’élocution ou de motricité
Si vous présentez des symptômes graves, consultez immédiatement un professionnel de santé. Avant de vous rendre chez votre médecin ou dans un établissement de santé, contactez-les toujours par téléphone.
Les individus présentant des symptômes légers, mais qui sont par ailleurs en bonne santé, doivent se soigner chez eux.
En moyenne, l’apparition des symptômes chez une personne infectée par le virus prend cinq à six jours. Cependant, ce délai peut s’étendre jusqu’à quatorze jours

En cas de confirmation de la COVID-19 à l’issue d’un test, isolez-vous pendant 14 jours, même après la disparition des symptômes, à titre de précaution. On ne sait pas encore exactement pendant combien de temps les personnes restent infectieuses après la guérison. Suivez les instructions nationales en matière d’auto-isolement.

Qu’est-ce que l’auto-isolement ?
L’auto-isolement est une mesure importante que doivent prendre les personnes qui présentent des symptômes de la COVID-19 pour éviter d’infecter d’autres personnes dans leur entourage, y compris les membres de leur famille.

L’auto-isolement consiste, pour une personne qui a de la fièvre, qui tousse ou qui a d’autres symptômes de la COVID-19, à rester à son domicile et à ne pas se rendre sur son lieu de travail, dans son établissement scolaire ou dans les lieux publics. Cet auto-isolement peut être volontaire ou répondre à la recommandation d’un médecin. Cependant, si vous habitez dans une région où le paludisme ou la dengue sévit, il faut absolument consulter un médecin en cas de fièvre. Quand vous allez dans un établissement de santé, portez un masque, restez à une distance d’au moins un mètre des autres personnes et ne touchez pas les surfaces avec les mains. Aidez les enfants malades à suivre également ces conseils.

Si vous n’habitez pas dans une région où le paludisme ou la dengue sévit, procédez comme suit :

Les personnes qui sont gravement malades (qui ont besoin de soins médicaux) ne doivent pas s’isoler de leur propre initiative.

Installez-vous seul dans une grande pièce bien aérée depuis laquelle vous pouvez accéder facilement à un lavabo pour vous laver les mains et à des toilettes.
Si c’est impossible, placez chaque lit à un mètre au moins l’un de l’autre.
Tenez-vous à au moins un mètre des autres personnes, même des membres de votre famille.
Surveillez quotidiennement l’évolution des symptômes.
Isolez-vous pendant 14 jours même si vous avez l’impression d’être en bonne santé.
En cas de difficultés respiratoires, contactez immédiatement votre médecin, en l’appelant d’abord si possible.
Gardez le moral en restant en contact avec les personnes que vous aimez, par téléphone ou en ligne, et en faisant de l’exercice chez vous.
Que faire si je n’ai pas de symptômes mais si je pense avoir été exposé à la COVID-19 ? Qu’est-ce que l’auto-quarantaine ?
L’auto-quarantaine consiste, même si vous ne présentez aucun symptôme, à vous mettre à l’écart des autres personnes parce que vous avez été exposé à la COVID-19. Pendant l’auto-quarantaine, vous devez surveiller l’évolution des symptômes. Le but de l’auto-quarantaine est de prévenir la transmission. Comme les personnes qui contractent la COVID-19 peuvent infecter immédiatement d’autres personnes, l’auto-quarantaine permet de prévenir la survenue de certaines infections.

Dans ce cas :

Installez-vous seul dans une grande pièce bien aérée depuis laquelle vous pouvez accéder facilement à un lavabo pour vous laver les mains et à des toilettes.
Si c’est impossible, placez chaque lit à un mètre au moins l’un de l’autre.
Tenez-vous à au moins un mètre des autres personnes, même des membres de votre famille.
Surveillez quotidiennement l’évolution des symptômes.
Restez en quarantaine pendant 14 jours même si vous avez l’impression d’être en bonne santé.
En cas de difficultés respiratoires, contactez immédiatement votre médecin, en l’appelant d’abord si possible.
Gardez le moral en restant en contact avec les personnes que vous aimez, par téléphone ou en ligne, et en faisant de l’exercice chez vous.
Cependant, si vous habitez dans une région où le paludisme ou la dengue sévit, il faut absolument consulter un médecin en cas de fièvre. Quand vous allez dans un établissement de santé, portez un masque, restez à une distance d’au moins un mètre des autres personnes et ne touchez pas les surfaces avec les mains. Aidez les enfants malades à suivre également ces conseils.

Quelle est la différence entre l’auto-isolement, l’auto-quarantaine et la distanciation physique ?
La quarantaine consiste à mettre à l’écart les personnes qui ne sont pas malades mais qui ont été exposées à la COVID-19, ou à restreindre leurs activités. Il s’agit d’éviter que la maladie ne se propage au moment où les personnes présentent les premiers symptômes.

L’isolement consiste à mettre à l’écart les personnes qui présentent des symptômes de la COVID-19 et qui peuvent être infectieuses afin d’éviter que la maladie ne se propage.

La distanciation physique consiste à garder physiquement une distance avec les autres personnes. L’OMS recommande de se tenir à au moins un mètre. C’est une mesure générale qui doit être appliquée par chacun, même en l’absence de symptômes ou d’exposition connue à la COVID-19.

source : https://www.who.int/fr/