Poste postdoctoral de 18 mois en océanographie microbienne – Marseille, France

France
Posted 2 Jahren ago
  • DOMAINE(S) DE RECHERCHE1

Sciences de l’environnement, Microbiologie, Biogéochimie, Océanographie

  • JOB DESCRIPTION 

L’Institut des sciences de la mer avec A*midex finance un poste de post-doctorant de 18 mois pour contribuer au MANIOC : impact de la colonisation microbienne des particules sur le cycle de l’azote dans le projet de recherche océanique.

La fixation biologique du diazote (N2) est un processus marin fondamental qui soutient la productivité primaire, le moteur microbien qui capte le CO2 atténuant le changement climatique. Grâce à cette réaction, le N2 est converti en ammoniac biologiquement disponible. Ce processus est porté par un groupe de micro-organismes appelés diazotrophes, principalement attribués aux cyanobactéries, telles que Trichodesmium ou UCYN-A. Cependant, des études récentes ont souligné la large distribution et la contribution potentielle au bilan azoté des océans des diazotrophes non cyanobactériens (MNT), y compris les bactéries et les archées, dont la taxonomie, la morphologie ou l’activité métabolique restent à explorer. Contrairement aux cyanobactéries diazotrophes, les MNT ne peuvent pas effectuer la photosynthèse, ce qui les rend dépendantes d’autres sources de matière organique pour répondre à leurs besoins nutritionnels. On pense que les MNT vivent en association avec des particules organiques qui coulent, des agrégats marins particulaires peuplés de microbes qui jouent un rôle crucial dans le naufrage et la séquestration de la matière organique dans les eaux profondes. Ce processus de naufrage contrôle le cycle et l’exportation du carbone océanique, mais la mesure dans laquelle les processus microbiens influencent la dégradation et l’exportation des particules reste non résolue. Parce que la colonisation microbienne des particules a un effet direct sur le bilan global du carbone, l’activité et le mode de vie des MNT relieraient ainsi à la fois les cycles du carbone et de l’azote dans l’océan. Le projet MANIOC appliquera une approche interdisciplinaire combinant l’océanographie microbienne, la nanotechnologie, la génomique, la spectrométrie de masse et la modélisation pour révéler comment la phylogénie et le métabolisme des MNT sont liés à la structure des particules dans l’océan. Ensemble,

  • QUALIFICATIONS/COMPÉTENCES/EXIGENCES EN MATIÈRE D’ÉDUCATION ET DE RECHERCHE

Nous recherchons un candidat titulaire d’un doctorat en océanographie, limnologie ou écologie microbienne avec de solides compétences en méthodes de biologie moléculaire (séquençage d’amplicons, métagénomique, CARD-FISH) et en bioinformatique. Le projet comprend des travaux de laboratoire avec des cultures et une croisière d’un mois dans l’Atlantique Nord à bord du N/R Pourquoi Pas dans le cadre du projet  APERO „Assessing marine biogenic material Production, Export and Remineralization: from the surface to the dark Ocean“ porté par C. Tamburini, J. Memery et L. Guidi et le projet  ARMORIC « Assessing the Role of cheMolithoautotrOphy on carbon fluxes in the mesopelagIC realm » porté par F. Le Moigne. Des visites à l’Université de Stockholm sont prévues pour des analyses bioinformatiques en collaboration avec le Dr S. García, .

  • APPLICATION DEADLINE 

15 mai 2022

  • DATE DE DÉBUT 

Le poste est disponible pour 18 mois idéalement à partir d’octobre-décembre 2022

  • JOB LOCATION

Mediterranean Institute of Oceanography (MIO), Marseille, France

Y compris de courtes visites à l’Université de Stockholm (SU), Stockholm, Suède

  • DOCUMENTS DE DEMANDE DE CANDIDATURE

Lettre de motivation, CV et 2 lettres de référence.

  • CONTACTER POUR POSTULER 

mar.benavides@ird.fr

https://www.univ-amu.fr/en/public/ocean-institute

ocean-administration@univ-amu.fr

Job Features

Job CategoryEnseignement et recherche scientifique, Postdoctoral

Apply Online

Check Also

Transplantation fécale: une nouvelle approche contre Parkinson se révèle prometteuse

Une équipe de scientifiques belges a découvert qu’un transfert de microbiote fécal pourrait entraver la …

Schreibe einen Kommentar

Deine E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht. Erforderliche Felder sind mit * markiert