Etude multi-omique des effets des traitements hormonaux sur le cancer localisé de la prostate – Louvain , Belgique

Belgique
Posted 2 Jahren ago

(réf. BAP-2022-101)

Contexte et objectifs Le nouveau groupe de recherche translationnelle sur le cancer de la prostate de Louvain est composé du laboratoire d’endocrinologie moléculaire (Prof. . Joniau : https://www.kuleuven.be/wieiswie/en/person/00058487), le Laboratoire Stress Cellulaire et Immunité (Prof. Garg : https://abhishek-d-garg.wixsite.com/csi- lab) et nos collaborateurs internationaux. Comme le cancer de la prostate est le cancer le plus répandu dans les pays développés, il a un impact énorme sur la société. Environ la moitié des patients atteints d’un cancer de la prostate à haut risque développent des métastases, et une fois à ce stade, la maladie devient incurable. Guérir les patients atteints d’un cancer de la prostate à haut risque nécessite donc un traitement opportun et adéquat avant que les métastases ne se produisent. C’est une véritable course contre la montre : le traitement doit être administré avant que les patients ne métastasent et le bon choix de traitement doit être décidé dès que possible après le diagnostic. Le cancer de la prostate est provoqué par les hormones mâles. Actuellement, le traitement hormonal est principalement utilisé dans les stades avancés de la maladie, mais notre laboratoire étudie son utilisation avant que les métastases ne se développent. S’il est efficace, ce type de traitement précoce pourrait changer la donne et réduire le nombre de cancers de la prostate incurables. Cependant, il est de la plus haute importance que ce traitement hormonal soit appliqué de manière appropriée : le plus tôt possible et uniquement chez les patients qui en bénéficient, afin d’éviter un surtraitement et des souffrances inutiles. Le cancer de la prostate est provoqué par les hormones mâles. Actuellement, le traitement hormonal est principalement utilisé dans les stades avancés de la maladie, mais notre laboratoire étudie son utilisation avant que les métastases ne se développent. S’il est efficace, ce type de traitement précoce pourrait changer la donne et réduire le nombre de cancers de la prostate incurables. Cependant, il est de la plus haute importance que ce traitement hormonal soit appliqué de manière appropriée : le plus tôt possible et uniquement chez les patients qui en bénéficient, afin d’éviter un surtraitement et des souffrances inutiles. Le cancer de la prostate est provoqué par les hormones mâles. Actuellement, le traitement hormonal est principalement utilisé dans les stades avancés de la maladie, mais notre laboratoire étudie son utilisation avant que les métastases ne se développent. S’il est efficace, ce type de traitement précoce pourrait changer la donne et réduire le nombre de cancers de la prostate incurables. Cependant, il est de la plus haute importance que ce traitement hormonal soit appliqué de manière appropriée : le plus tôt possible et uniquement chez les patients qui en bénéficient, afin d’éviter un surtraitement et des souffrances inutiles.

Unité de site Web

Projet

Au cours de cette thèse, vous réaliserez des projets de données volumineuses visant l’analyse multiome de protéines, d’ARN (à la fois en vrac, à noyau unique et de transcriptomique spatiale) et d’ADN (CNA, Whole Genome/Exome Seq et chromatine) sur des échantillons de patients atteints d’un cancer de la prostate inclus dans des essais cliniques couvrant différents contextes de leur maladie. Il s’agit donc principalement d’un projet bioinformatique, d’où l’intégration dans le groupe du Pr Garg.

En tant que membre de notre équipe interdisciplinaire, vous partagez l’ambition d’avoir un impact réel sur les soins cliniques grâce à un profilage moléculaire complet des effets de différents traitements dans ces échantillons de cancer de la prostate. Cela conduira à une compréhension approfondie de la réponse tumorale aux traitements hormonaux. Votre objectif ultime sera d’identifier des marqueurs prédictifs qui peuvent distinguer les patients qui bénéficieront de traitements supplémentaires de ceux qui peuvent en toute sécurité être soustraits au traitement. Ce doctorat changera donc la donne pour la gestion future du cancer de la prostate et vos découvertes seront traduites en essais cliniques de nouvelle génération.

Profil

Nous recherchons un candidat au doctorat avec une promesse exceptionnelle dans la recherche interdisciplinaire et les connaissances théoriques dans l’analyse des processus biologiques.

  • Le candidat est titulaire d’une maîtrise en mathématiques, en (bio)ingénierie, en sciences (bio)médicales, en bioinformatique ou dans des disciplines informatiques connexes.
  • Une expérience avec R studio et/ou Python est indispensable, une expérience avec l’analyse de données omiques est un énorme avantage.
  • Vous pouvez travailler en groupe, avec une bonne autonomie, en apprenant à mettre en place des expériences complexes et à concevoir de nouvelles méthodologies.
  • Vous êtes minutieux, proactif et travaillez continuellement à vous améliorer. Vous assumez la responsabilité de vos analyses et faites passer votre intégrité scientifique avant tout.
  • Vous deviendrez membre d’une équipe multidisciplinaire. Le travail comprend des interactions fréquentes avec des chercheurs internationaux et l’industrie.
  • Par conséquent, vous devez avoir d’excellentes compétences en communication, être un joueur d’équipe et avoir des compétences multitâches.
  • Vous maîtrisez la langue anglaise tant à l’oral qu’à l’écrit et êtes disposé à voyager.

Offrir

Nous offrons un poste de doctorat d’un an à temps plein, avec un financement disponible pour des prolongations allant jusqu’à quatre ans. La date de début sera négociée avec le candidat sélectionné.

Vous travaillerez au sein du Laboratoire de Stress et Immunité Cellulaire et du Laboratoire d’Endocrinologie Moléculaire.

Tous les équipements de pointe et les ressources financières suffisantes sont disponibles. Le laboratoire fait partie du Leuven Translational Prostate Cancer Research Group, une équipe multidisciplinaire dynamique de cliniciens et de chercheurs translationnels.

Nous offrons d’excellentes opportunités de développement de carrière grâce à des interactions internationales et nationales avec des laboratoires translationnels et cliniques et l’industrie pharmaceutique.

Si vous le souhaitez, nous offrons également une expérience d’enseignement limitée.

Intéressé?

Pour plus d’informations, veuillez contacter le Prof. dr. Frank Claessens, tél. : +32 16 33 02 53, mail : frank.claessens@kuleuven.be ou Dr. Wout Devlies, tél. : +3216345491, mail : wout.devlies@kuleuven.be.

Vous pouvez postuler à cet emploi au plus tard le 15 mars 2022 via l‘ outil de candidature en ligne

La KU Leuven cherche à favoriser un environnement où tous les talents peuvent s’épanouir, quels que soient leur sexe, leur âge, leur origine culturelle, leur nationalité ou leurs handicaps. Si vous avez des questions concernant l’accessibilité ou le support, veuillez nous contacter à diversiteit.HR@kuleuven.be.

Job Features

Job CategoryStage et Formation

Apply Online

Check Also

Les Bienfaits des Exercices Physiques pour les Hypertendus : Matin ou Soir ?

Introduction L’hypertension artérielle, une condition chronique caractérisée par une pression sanguine élevée, est une des …

Schreibe einen Kommentar

Deine E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht. Erforderliche Felder sind mit * markiert