Stagiaire postdoctorale en résistance aux antibiotiques – Göteborg, Suède

Suède
Posted 2 Jahren ago

Le groupe de recherche se concentre sur le développement de la résistance aux antibiotiques, en particulier le rôle de l’environnement externe. Le groupe est composé de 1 professeur, 2 professeurs associés, 6 stagiaires postdoctoraux, 1 doctorant, 1 biologiste, 1 assistant de recherche, un chercheur invité ainsi que des étudiants à la maîtrise. ( https://www.gu.se/en/biomedicine/about-us/department-of-infectious-diseases/joakim-larsson-group ). Larsson dirige également le Centre de recherche sur la résistance aux antibiotiques de l’Université de Göteborg (CARe ; www.gu.se/en/care) avec plus de 100 chercheurs. Le groupe a une vaste collaboration avec d’autres universités, à l’échelle nationale et internationale. La recherche est interdisciplinaire et bénéficie d’un financement important, par exemple par le biais des Conseils suédois de la recherche VR et Formas

Domaine 

Résistance aux antibiotiques.

 Description du domaine 

La plupart des gènes de résistance qui causent des problèmes en clinique aujourd’hui semblent provenir de bactéries environnementales inoffensives. Notre groupe étudie les moteurs de ce développement, en particulier les effets de faibles niveaux d’antibiotiques et de biocides antibactériens dans les eaux usées des hôpitaux, des municipalités et des industries (voir le site Web de Larsson). Dans certains sous-projets, nous étudions la relation évolutive entre les gènes de résistance chez les bactéries environnementales et les agents pathogènes, et recherchons de nouvelles formes de résistance dans différents environnements en utilisant à la fois des méthodes bioinformatiques et différents cribles fonctionnels à grande échelle. Nous étudions également comment les analyses de bactéries résistantes dans les eaux usées peuvent éclairer les prévisions de la situation de résistance clinique locale. Une meilleure connaissance de tous ces processus et moteurs sera précieuse pour évaluer et répondre aux menaces qui pèsent sur notre santé. Nous recherchons maintenant un stagiaire postdoctoral intéressé à entreprendre la tâche d’explorer expérimentalement les dimensions environnementales de la résistance aux antibiotiques.

Devoirs 

Selon le parcours du candidat, il est attendu qu’il mène des recherches expérimentales, abordant un ou plusieurs des domaines de recherche mentionnés ci-dessus. Cela pourrait par exemple inclure l’exposition de bactéries ou de communautés microbiennes plus complexes à différents agents sélectifs ou mélanges/eaux usées, suivie d’études de sélection et/ou d’autres processus. Le travail peut également impliquer l’identification et la caractérisation de nouveaux gènes de résistance mobiles dans différents environnements. Les méthodes qui pourraient s’avérer utiles comprennent l’échantillonnage environnemental, la culture de bactéries, le phénotypage de résistance, la métagénomique fonctionnelle, les études d’expression génique chez les bactéries, la métagénomique fonctionnelle, diverses méthodes liées à l’ADN recombinant-technologie telles que la construction de vecteurs, le clonage et l’expression constitutive et inductible induite de protéines exogènes dans les bactéries, l’inactivation de gènes, la PCR inverse , la RT-PCR, la qRT  PCR , l’épopée- PCR , les analyses bioinformatiques de l’ADN-des données séquentielles générées via différentes technologies, etc. Au sein du groupe, il existe déjà des compétences dans les domaines de la bioinformatique, de la microbiologie, de la biologie moléculaire et des sciences de l’environnement, et nous collaborons étroitement avec des cliniciens, des chimistes analytiques ainsi qu’avec des scientifiques extérieurs au domaine des sciences naturelles. On s’attend à ce que le travail soit mené en collaboration, d’où l’importance d’une expertise complémentaire. Le travail comprend également la rédaction / co-rédaction de publications scientifiques et la présentation de recherches lors de conférences scientifiques internationales. 

Admissibilité 

Les critères d’éligibilité pour l’embauche de personnel enseignant sont définis au chapitre 4 de l’ordonnance sur l’enseignement supérieur et dans la procédure de nomination aux postes d’enseignants à l’université de Göteborg. 

Pour être éligible à une nomination en tant que postdoctorant, le candidat doit être titulaire d’un doctorat, d’un doctorat ès arts ou d’un diplôme étranger réputé équivalent à un doctorat. Cette condition d’admissibilité doit être remplie avant que la décision d’embauche ne soit prise. 

En premier lieu, ceux qui ont obtenu leur diplôme pas plus de trois ans avant la fin de la période de candidature seront pris en compte. Ceux qui ont obtenu leur diplôme plus de trois ans avant la fin de la période de candidature peuvent également être considérés en premier lieu s’il existe des motifs particuliers. Les motifs spéciaux concernent les congés de maladie, les congés parentaux, les commissions de confiance au sein des organisations syndicales, le service au sein des services de défense ou d’autres circonstances similaires, ainsi que le service clinique ou le service/la mission en rapport avec le domaine.  

Critères d’évaluation 

Les règles d’évaluation des qualifications pour les postes académiques figurent au chapitre 4, section 3 – 4 de l’ordonnance sur l’enseignement supérieur.

Un doctorat dans un domaine pertinent, ainsi qu’une excellente production scientifique par rapport au temps écoulé depuis la fin du doctorat sont requis. Un haut degré d’indépendance comprenant une vaste expérience des analyses moléculaires et microbiologiques pratiques avec les techniques indiquées, une expérience de recherche pertinente sur la résistance aux antibiotiques, une expérience postdoctorale internationale antérieure, d’excellentes compétences en communication, en particulier en ce qui concerne l’anglais scientifique oral et écrit, un esprit critique développé, l’expérience de travail dans différents laboratoires et la capacité de travailler avec succès dans un groupe sont tous des critères de qualification supplémentaires. 

Emploi 

L’emploi est à temps plein et temporaire, deux ans avec possibilité de prolongation d’un an, avec placement à l’Institut de biomédecine. Premier jour d’embauche comme convenu.  

Informations de contact 

Si vous avez des questions sur le poste, veuillez contacter Joakim Larsson, professeur. Courriel :  joakim.larsson@fysiologi.gu.se

Les syndicats 

Les représentants syndicaux de l’Université de Göteborg peuvent être trouvés ici :  https://www.gu.se/om-universitetet/jobba-hos-oss/hjalp-for-sokande 

Application 

Soumettez votre candidature via le portail de recrutement de l’Université de Göteborg en cliquant sur le bouton „Postuler“. Il est de votre responsabilité de vous assurer que la candidature est complète conformément à l’avis de vacance et que l’Université la reçoit avant la date limite de candidature.  

La candidature doit contenir :

– Une lettre de motivation donnant une brève description de l’expérience de recherche antérieure et une motivation pour laquelle vous postulez

– Un CV incluant une liste de publications

– Preuve de doctorat complété

– Coordonnées de deux références

Les candidatures doivent être reçues avant le :  2022-05-03

 

Informations pour les candidats internationaux 

Choisir une carrière dans un pays étranger est une étape importante. Ainsi, pour vous donner une idée générale de ce que nous et Göteborg avons à offrir en termes d’avantages et de vie en général pour vous et votre famille/conjoint/partenaire, veuillez visiter : 

https://www.gu.se/en/about-the-university/welcome-services 
https://www.movetogothenburg.com/ 

Veuillez postuler via le site Web du recruteur.

Job Features

Job CategoryStage et Formation, Postdoctoral

Apply Online

Check Also

Transplantation fécale: une nouvelle approche contre Parkinson se révèle prometteuse

Une équipe de scientifiques belges a découvert qu’un transfert de microbiote fécal pourrait entraver la …