Poste de doctorant en Vision par Ordinateur

Suisse
Publié il y a 2 mois
Organisation/Entreprise
Université de Bâle
Domaine de recherche
Informatique » Autre
Histoire » Histoire ancienne
Profil de chercheur
Chercheur de première étape (R1)
Pays
Suisse
Date limite d’inscription
Type de contrat
Temporaire
Statut du travail
À temps plein
Heures par semaine
38
Le poste est-il financé par le programme-cadre de recherche de l’UE ?
Non financé par un programme de l’UE
L’emploi est-il lié au poste du personnel au sein d’une infrastructure de recherche ?
Non

Description de l’offre

Le Département des civilisations anciennes de l’Université de Bâle lance un appel à candidatures pour un poste de doctorant (100%) en vision par ordinateur pendant 3 ans sur le thème de la conversion hors ligne vers en ligne d’écritures historiques dans le cadre du projet de recherche financé par le FNS « Egrapsa : Retracing the évolutions des écritures manuscrites en Égypte gréco-romaine grâce à la paléographie numérique ».

Date limite de candidature : 23 avril 2024.
Début du poste : 01 septembre 2024 (idéalement).
Lieu de travail : Bâle (Suisse)
Salaire : env. 50’000 francs suisses par an.
Les entretiens devraient avoir lieu début mai en ligne via Zoom.

Le projet

Les papyrus préservés par le climat sec de l’Égypte constituent une source d’informations sans précédent sur le monde antique. Cependant, leur grand nombre, leur diversité et leur dispersion actuelle ont empêché une compréhension globale de leur nature et de leur contenu. En particulier, la paléographie, l’étude des écritures manuscrites qui a le potentiel de révéler où, quand et par qui un texte a été écrit, s’appuie encore sur des affirmations d’experts qui parviennent rarement à un consensus. Les nouvelles avancées technologiques en informatique, notamment en vision par ordinateur et en traitement du langage naturel, permettent désormais de dresser un portrait global de la culture d’écriture de l’Égypte gréco-romaine et de développer des analyses scientifiques des écritures. Financé par le Fonds national suisse pour cinq ans, le projet Starting Grant EGRAPSA (littéralement « J’ai écrit » en grec ancien) vise à fournir un nouveau cadre théorique à la paléographie des papyrus grecs. les évolutions des écritures, générant un modèle qui, à son tour, peut contribuer à organiser la documentation papyrologique dans un panorama cohérent, en améliorant la solidité des dates et des identifications d’écrivains faites sur des bases paléographiques. toute la documentation papyrologique dans toute sa complexité pour mesurer les similitudes et expliquer les évolutions en se concentrant sur la reconstruction de la dynamique de l’écriture , retraçant ainsi littéralement les écritures. Pour plus d’informations, voir le site du projet https://d-scribes.philhist. unibas.ch/fr/ . 

Le doctorant sera entièrement financé pour une durée de trois ans, sera inscrit comme doctorant à l’Université de Bâle et travaillera sous la co-direction du Prof. Isabelle Marthot-Santaniello (Département des Civilisations Anciennes) et du Prof. Ivan Dokmanić ( Département de mathématiques et d’informatique ) avec le soutien du Centre d’analyse de données ( CeDA ). Le projet de thèse de doctorat se concentrera sur la manière de capturer expérimentalement des canaux hypothétiques (ordre des traits et sens d’écriture) reconstruits par des experts et de concevoir des pipelines d’apprentissage profond ainsi que des protocoles expérimentaux pour acquérir et comparer les reconstitutions de canaux.
De plus, le doctorant participera aux discussions de l’équipe sur l’histoire et les évolutions des écritures grecques à travers un millénaire. Elle/il contribuera à organiser – conjointement avec l’équipe – un certain nombre d’ateliers et de conférences, participera aux activités de sensibilisation du projet et présentera ses recherches lors de réunions scientifiques. 

Les candidats doivent être titulaires d’un Master en vision par ordinateur ou dans un domaine connexe avec des notes supérieures à la moyenne (le mémoire de maîtrise doit être terminé avant le début du poste), être très motivés pour mener des recherches transdisciplinaires innovantes aux intersections de l’intelligence artificielle, de la cinématique, des humanités numériques et Histoire ancienne, avoir une excellente maîtrise au moins de l’anglais et être capable de travailler de manière autonome dans un environnement international et institutionnel diversifié.

Le projet est basé au Département des civilisations anciennes et mené en collaboration avec le Centre d’analyse de données dirigé par le professeur Ivan Dokmanić au Département de mathématiques et d’informatique . La nature collaborative du projet garantit que le candidat retenu sera immergé dans un environnement de recherche stimulant en apprentissage automatique, avec une infrastructure de pointe pour le calcul haute performance fournie par sciCORE – le Centre de calcul scientifique . Les conditions de salaire et d’emploi seront celles des doctorants de l’Université de Bâle.

Candidature / Contact

Nous attendons avec impatience de recevoir votre candidature complète. Les candidats doivent soumettre une lettre de motivation, un CV actuel (y compris une liste de publications le cas échéant), un échantillon de texte d’un document de recherche (thèse de maîtrise ou autre) et une copie de leurs diplômes universitaires via le portail de candidature en ligne de l’Université. (voir bouton ci-dessous) jusqu’au 23 avril 2024. Veuillez également indiquer le nom et l’adresse de deux références possibles. Les candidatures non soumises via le portail de candidature en ligne de l’Université ne seront pas prises en compte. Les questions concernant le poste peuvent être adressées à Prof. Isabelle Marthot-Santaniello, responsable du projet FNS Egrapsa, Université de Bâle, Petersgraben 51, CH – 4051 Bâle ( i.marthot-santaniello@unibas.ch ). 

Caractéristiques de l'emploi

Catégorie emploiDoctorat

Postuler en ligne

Check Also

Bourse de recherche postdoctorale Alfred Deakin 2025 en Australie

Bourse de recherche postdoctorale Alfred Deakin 2025 en Australie La bourse de recherche postdoctorale Alfred …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *