Poste universitaire à temps plein en médecine du travail – École de santé publique – Bruxelles , Belgique

Belgique
Publié il y a 2 ans

Référence : 2022/A035

Date limite de candidature : 09/03/2022

Date de début : 01/10/2022

Description de l’emploi

L’ULB ouvre un poste d’universitaire à temps plein en médecine du travail

Les principales activités du poste sont réparties entre l’enseignement (y compris l’encadrement des mémoires de maîtrise des étudiants) et la recherche, chacune pendant environ la moitié du temps. En outre, le candidat sera amené à participer à des responsabilités administratives liées au fonctionnement habituel de l’Ecole de Santé Publique (jurys, délibérations, commissions internes) et du Pôle Santé. Il/elle contribuera également à la visibilité et au renforcement du positionnement de l’Ecole dans l’expertise nationale et internationale en médecine du travail, santé au travail et santé publique.

Il sera amené à effectuer des recherches de haut niveau. Ces développements seront facilités par des partenariats avec d’autres centres de recherche de l’Ecole de Santé Publique, du Pôle Santé, d’autres facultés de l’université, ainsi qu’avec d’autres institutions nationales et internationales.

Domaines de recherche :

Les activités de recherche développées par le titulaire seront principalement dans les domaines de la santé au travail, de la santé publique, de la médecine préventive et de la santé environnementale. Ces activités de recherche sont plus particulièrement liées au Centre de recherche en santé environnement et travail.

Objectifs pédagogiques et scientifiques :

Les cours à enseigner font partie du Master de spécialisation en médecine du travail, du Bachelor en médecine et du Master en sciences de la santé publique.

Dans ses activités d’enseignement, il doit démontrer des compétences pédagogiques en lien avec l’acquisition par les étudiants de compétences théoriques et appliquées en médecine du travail. Les compétences attendues permettront aux étudiants de faire face à des situations professionnelles nécessitant de maîtriser une démarche clinique et scientifique rigoureuse et d’aboutir à une prise de décision optimale.

Les objectifs généraux sont décrits dans le profil pédagogique (voir catalogue des programmes – profil pédagogique)

Les objectifs pédagogiques et scientifiques spécifiques des matières enseignées sont décrits dans les fiches techniques (voir catalogue des programmes – détails pédagogiques).

Cours couverts au moment du recrutement :

Master de spécialisation en médecine du travail

  • SAPU-L-8021 – Introduction à la santé au travail – 2 ECTS (Cours magistral 12h)
  • SAPU-L-9026 – Epidémiologie appliquée – 4 ECTS (Cours magistral 30h) – partim AA Epidémiologie industrielle (cours magistral 12h)
  • Cours commun avec le cours ENVI-L-4111 (partim AA Epidémiologie industrielle) du Master en sciences de la santé publique
  • SAPU-L-9011 – Risques en radiations ionisantes et radioprotection – 5 ECTS (Cours magistral:24h)
  • SAPU-L-9024 – Consultation spécialisée du médecin du travail – 3 ECTS (Cours magistral 22h) – partim AA Principes de bases (Cours magistral 16h)

Le titulaire de la formation sera chargé de coordonner la formation continue du Mastère Spécialisé en médecine du travail (séminaires, visites d’entreprises, consultations spécialisées, études métiers, stages et mémoires) au sein d’une équipe tutorale.

Bachelier en Médecine : 10 heures de cours magistral

  • MEDI-G-3605 – Epidémiologie + médecine factuelle + déontologie + médecine générale + santé et environnement + statistiques – 5 ECTS (Cours magistral:67h) – partim Santé et Environnement Cours magistral 10h

Master en Sciences de la Santé publique : 

  • ENVI-L-504 – Toxicologie et contaminants du milieu – 5 ECTS (Cours magistral 24h)
    cours commun avec le Master de spécialisation en médecine du travail

Faculté des sciences de la motricité : 12h de cours magistral

  • BIME-I4234 – Physiologie cardiorespiratoire des activités physiques et santé – 5 ECTS – M-EDPH (partim : Santé des activités physiques en milieu scolaire, loisirs et compétition – 12 h)

Pour apprécier le contenu détaillé de ces cours, le candidat peut se référer au catalogue des cours sur les sites Internet de l’École de santé publique, de la Faculté de médecine et de la Faculté des sciences de la motricité. Cette charge d’enseignement est indicative ; il peut évoluer en fonction des compétences du candidat ou des besoins des programmes.

Diplômes requis :

Master en médecine (ou équivalent) et Master en médecine du travail (ou équivalent), et une thèse de doctorat en sciences de la santé ou santé publique

Compétences requises

  • Vous justifiez d’une ancienneté scientifique de 4 ans minimum (la thèse peut être comprise dans cette période) au moment de la nomination. Durant cette période, vous avez acquis des compétences théoriques et opérationnelles pour mener des recherches notamment sur le développement de méthodes épidémiologiques et leur application dans le cadre de la santé publique.
    • Vous pouvez démontrer une expérience post-doctorale substantielle et un excellent dossier scientifique, y compris des publications dans des revues à comité de lecture de bonne qualité.
    • Une mobilité de plusieurs mois hors de l’établissement où s’est déroulé votre doctorat (pendant ou après la période doctorale) sera favorablement prise en compte dans l’évaluation de votre dossier.
    • Vous avez des compétences en santé au travail.
    • Vous avez une expérience professionnelle en médecine du travail.
    • Vous avez des compétences en santé publique (santé environnementale et médecine préventive), en toxicologie et en radioprotection.
    • Vous avez la capacité de développer des projets d’enseignement et de recherche à travers des collaborations nationales et internationales.
    • Vous avez la capacité de mettre en œuvre des formations en présentiel et à distance ainsi que la coordination des formations de médecine du travail et de formation pratique et/ou continue.
    • Vous avez les compétences pour mener des recherches dans les domaines de la santé au travail et de la santé publique.
  • Vous avez la capacité de développer des projets d’enseignement et de recherche en collaboration nationale et internationale.
    • Si vous ne maîtrisez pas le français (niveau C1), un stage d’adaptation peut vous être accordé, mais vous devez être capable d’enseigner en français à la fin de la troisième année suivant votre nomination.

Intéressé ?

De plus amples informations sur la recherche et l’enseignement peuvent être obtenues auprès de Mme Catherine BOULAND (Présidente de l’Ecole de Santé Publique ; téléphone : +32 2 555.40.20 – e-mail :  catherine.bouland@ulb.be ). Concernant les aspects administratifs, les renseignements peuvent être obtenus auprès de Madame Joëlle HERZET (téléphone : +32 2 555.40.21 – e-mail :  joelle.herzet@ulb.be )

Les candidatures doivent être envoyées par e-mail au rectorat de l’Université Libre de Bruxelles ( rectrice@ulb.be ) et au décanat facultaire ( presidence.esp@ulb.be ).

Ils doivent comprendre les éléments suivants :

  • une lettre de candidature
  • un Curriculum vitae comprenant une liste de publications :
    si vous le souhaitez vous pouvez remplir un formulaire type via notre site internet à l’  adresse https://www.ulb.be/fr/documents-officiels/completer-votre-cv-en-ligne . Une fois rempli, il doit être téléchargé et joint au dossier de candidature.
  • un rapport de 7 000 caractères (4 pages) présentant les activités de recherche du candidat et un projet de recherche, y compris leur intégration dans les équipes de recherche de l’ULB
  • un dossier pédagogique comprenant un rapport de 7 000 caractères (4 pages) sur les activités d’enseignement antérieures du candidat et un projet d’enseignement pour les cinq premières années à ce poste ; ceux-ci doivent être pertinents pour la faculté et les profils d’enseignement des programmes auxquels le candidat doit contribuer
  • une note sur les réalisations et projets internationaux du candidat (pas plus de 4 pages)
  • les noms et adresses e-mail de cinq référents (en respectant la parité hommes-femmes) qui pourront être contactés par les personnes en charge de l’évaluation des candidatures. Ces arbitres ne doivent pas avoir de conflits d’intérêts en raison de liens familiaux ou affectifs.

La nomination au sein du personnel académique de l’ULB se fait au niveau de « Chargé de Cours ». Dès leur nomination, les membres du personnel académique sont autorisés à porter le titre honorifique de « Professeur ».

Politique d’égalité des chances

La politique de gestion du personnel de l’ULB est orientée vers la diversité et l’égalité des chances.

Nous recrutons les candidats sur la base de leurs compétences, sans distinction d’âge, de sexe, d’orientation sexuelle, d’origine, de nationalité, de convictions, de handicap, etc.

Souhaitez-vous bénéficier d’un aménagement raisonnable dans le cadre de la procédure de sélection en raison d’un handicap, d’un trouble ou d’une maladie ? Merci de contacter Marie Botty, responsable des aspects diversité pour le personnel académique et scientifique ( marie.botty@ulb.be ) . Soyez assuré de la confidentialité de ces informations.

Plus de détails sur la politique genre et diversité de l’ULB sont disponibles sur  https://www.ulb.be/en/about-ulb/gender-equality-at-ulb .

Vous trouverez toutes les réglementations relatives aux carrières académiques sur notre site à l’  adresse http://www.ulb.ac.be/emploi/academique.html .

Caractéristiques de l'emploi

Catégorie emploiEnseignement et recherche scientifique

Postuler en ligne

Check Also

800 Bourses du Groupe des universités brésiliennes (GCUB) 2025

Le Groupe de Coopération Internationale des Universités Brésiliennes – GCUB est heureux de diffuser l’Édit …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *