Université de Bordeaux – Doctorat en immunologie

France
Publié il y a 1 mois
Organisation/Entreprise
Université de Bordeaux / Université de Bordeaux
Domaine de recherche
Sciences biologiques » Biologie
Profil de chercheur
Chercheur de première étape (R1)
Postes
Postes de maître
Pays
France
Date limite d’inscription
Type de contrat
Temporaire
Statut du travail
À temps plein
Heures par semaine
37,5
Date de début de l’offre
Le poste est-il financé par le programme-cadre de recherche de l’UE ?
Horizon 2020
Numéro de réference
101057651
L’emploi est-il lié au poste du personnel au sein d’une infrastructure de recherche ?
Non

Description de l’offre

Vous souhaitez vous impliquer dans un projet européen de santé ? Vous recherchez un doctorat financé ?

 

Rejoignez le laboratoire ImmunoConcept – de l’Université de Bordeaux !

 

Le chargé de projet européen est responsable de la coordination administrative et financière et de la gestion du projet de recherche HORUS (Casting Light on HOst-cytomegaloviRUs interaction in Solid organ transplantation).

 

HORUS est financé par la Commission Européenne (Programme Horizon Europe – pôle santé, destination « lutter contre la maladie » et est coordonné par l’Université de Bordeaux (Laboratoire Immunoconcept ; IMMUNOLOGIE du CONCEPT et EXPÉRIENCES à la TRADUCTION). Le chef de projet est placé sous l’autorité hiérarchique. de la chef de projet scientifique, (Hannah Kaminski) avec un lien fonctionnel fort avec les services administratifs et financiers du laboratoire et les services centraux de l’Université de Bordeaux.

 

Le projet HORUS vise à améliorer notre compréhension de la relation « hôte-virus » entre le cytomégalovirus (CMV) et les receveurs de greffe d’organe solide pour découvrir des signatures intégrant des caractéristiques virales, cliniques et immunologiques associées au contrôle du CMV. L’objectif ultime est de diminuer l’incidence du CMV, de mieux gérer les infections difficiles à traiter, d’éviter le recours à des traitements antiviraux inutiles et de découvrir de nouvelles molécules capables de cibler spécifiquement la réponse immunitaire du CMV sans augmenter le risque de rejet aigu. Ce projet répondra à trois questions non résolues :

  1. Comment identifier les interactions hôte-virus qui ont un impact sur l’incidence de l’infection à CMV après une transplantation d’organe solide ?
  2. Comment identifier l’interaction hôte-virus associée à un contrôle efficace de l’infection à CMV ?
  3. Comment améliorer la prévention et la gestion de l’infection à CMV à l’aide de schémas thérapeutiques immunomodulateurs qui renforcent la réponse immunitaire au CMV ?

 

Dans ce cadre, nous recherchons un doctorant en immunologie.

 

Activités principales :

 

Le projet de doctorat sera un projet de 3 ans basé sur :

  • l’analyse par cytométrie en flux des échantillons de patients recrutés dans la cohorte HORUS pour contribuer à l’identification des signatures associées au contrôle du CMV
  • étude in vitro et potentiellement, étude in vivo avec un modèle de souris, analysant la réponse des lymphocytes T γδ au CMV à la fois chez des patients présentant une immunité préformée (appelés patients CMV positifs) et chez des patients naïfs (appelés patients CMV négatifs)

 

  1. Évaluation de la fonction des lymphocytes T γδ des patients R+

Nous postulons que les cellules immunitaires des patients CMV positifs qui développent une réactivation du CMV auront un profil plus dysfonctionnel que les patients R+ sans infection à CMV (Kaminski H, JASN 2021). Les cellules T gd dysfonctionnelles et non dysfonctionnelles seront analysées de la même manière après activation avec des cellules infectées par le CMV. La caractérisation fonctionnelle complète des lymphocytes T activés sera réalisée en utilisant la détection intracytoplasmique de l’IFNg, du TNFa, du MIP1b, de l’IL-2 et de l’expression à la surface cellulaire de CD107 et CD40L après stimulation par cytométrie en flux. 

Nous déterminerons quels récepteurs inhibiteurs ou voies métaboliques sont impliqués dans le dysfonctionnement à l’aide d’anticorps bloquants ex vivo, d’inhibiteurs pharmacologiques et de l’inactivation du gène CRISPR-Cas9.

Enfin, nous déchiffrerons le transcriptome complet des cellules T γδ dysfonctionnelles versus fonctionnelles après tri cellulaire par cytométrie et RNASeq en masse.

 

  1. Évaluation des lymphocytes T γδ naïfs répondant au CMV

Les données préliminaires de notre équipe suggèrent l’existence d’un répertoire naturel de cellules T γδ naïves innées répondant au CMV chez les individus sains présentant une sérologie CMV négative (individus CMV négatifs), qui présentent le risque le plus élevé de maladie à CMV après la transplantation. Ces cellules et leur réponse au CMV n’ont pas été étudiées auparavant, bien que la présence de lymphocytes T sensibles au CMV chez des individus CMV négatifs puisse avoir un impact significatif sur la réponse ultérieure et le contrôle de l’infection à CMV après la transplantation.

Les lymphocytes T γδ répondant au CMV seront caractérisés plus en détail au niveau transcriptionnel (RNASeq), phénotypique (récepteurs de type NK, molécules de point de contrôle, cytotoxicité par cytométrie en flux) et fonctionnel (production de cytokines et de chimiokines). Étant donné que les lymphocytes T γδ présentent des propriétés adaptatives et un phénotype effecteur/mémoire lorsqu’ils sont étudiés chez des individus positifs au CMV, nos co-cultures in vitro nous aideront à comprendre la transition d’un répertoire inné polyclonal à un répertoire mono/oligoclonal adaptatif de γδ sensible au CMV. Cellules T.

Parallèlement, une analyse ex vivo des lymphocytes T γδ chez des patients CMV négatifs de la cohorte de patients inclus dans HORUS, souffrant d’une infection à CMV après la transplantation, sera menée à différents moments avant et pendant l’infection, en mettant l’accent sur les aspects transcriptionnels. Les voies candidates impliquées dans l’activation seront bloquées à l’aide d’anticorps ou d’inhibiteurs spécifiques, en mettant l’accent sur celles ciblées par l’immunosuppression actuelle (signalisation TCR, voie mTOR, signalisation des récepteurs de cytokines) afin de comparer la capacité des lymphocytes T naïfs à répondre dans le contexte de l’immunosuppression par rapport aux αβ conventionnels. Cellules T.

Une fois les molécules ou voies impliquées dans les premiers stades de l’activation des lymphocytes T γδ validées in vitro, nous les validerons in vivo en utilisant des souris déficientes pour ces molécules/voies. Des lymphocytes T γδ naïfs provenant de souris knock-out et de souris de type sauvage seront transférés de manière adoptive dans des souris CD3KO pour évaluer leur capacité à protéger les souris CD3KO de la mortalité induite par le CMV.

 

Un tel vous :

  • Développer et utiliser des techniques innovantes nécessaires à la caractérisation de la réponse immunitaire chez l’homme
  • Participer à la rédaction d’articles et de critiques originaux produits dans le cadre du projet
  • Présenter les résultats lors des réunions d’équipe
  • Travail de bibliographie

 

Les + de ce poste :

  • Vous bénéficierez de formations proposées par l’Université (nouvelles techniques, utilisation de logiciels, etc.)
  • Vous pourrez développer et mettre à jour vos connaissances sur le projet grâce à une bibliographie régulière
  • Vous portez l’art au développement, à l’expérimentation et à la mise en œuvre de techniques innovantes d’analyse fonctionnelle et moléculaire des cellules immunitaires chez l’homme (basées sur la cytométrie en flux, la mesure de l’expression des gènes par PCR, le marquage des tissus, les expériences sur la souris, les techniques biochimiques telles que l’immunoprécipitation Westernblot, ELISA). )
  • Rencontre régulière avec le directeur de thèse

 

Où postuler

E-mail
job-ref-bnz58cj753@emploi.beetween.com

Exigences

Domaine de recherche
Sciences biologiques » Biologie
niveau d’éducation
Master ou équivalent
Compétences/qualifications

Titulaire d’un Master en immunologie, vous avez acquis un solide niveau en biologie cellulaire et moléculaire, en techniques d’immunomarquage et en techniques d’analyses biochimiques.

  • Capacité à s’adapter à différentes méthodes et techniques et à s’organiser
  • Vous êtes persévérant, rigoureux et aimez travailler en équipe
  • Maîtrise de l’utilisation de logiciels tels que : Prism, Flowjo, Excel
  • Vous parlez anglais (niveau C1/B2) dans un environnement de travail multiculturel
Exigences particulières

Vous devrez être en conformité avec le droit du travail en France.

Langues
ANGLAIS
Niveau
Bien
Domaine de recherche
Sciences biologiques » Biologie
Années d’expérience en recherche
Aucun

Informations Complémentaires

Avantages

CDD de 36 mois

 

Salaire brut par mois : 2100€ selon la grille salariale

 

Avantages professionnels :

50 jours de vacances dès la première année de collaboration

Recharge de 75% de l’abonnement aux transports en commun

Participation aux soins de santé privés jusqu’à 15€ / mois

Loisirs, sport et culture pour tout le personnel

Établissement adapté aux personnes handicapées

Possibilité de stationnement du personnel

Forfait mobilité durable pour les déplacements domicile-travail

Processus de sélection

Les candidatures sont examinées dès leur arrivée.

Les candidats sélectionnés pour un entretien seront contactés par le chargé de recrutement pour un premier entretien téléphonique de pré-qualification. Un entretien avec le superviseur sera ensuite organisé par visioconférence.

Les candidats intéressés doivent envoyer un CV, une brève déclaration de qualifications et les motifs de leur intérêt pour le poste, des copies des notes de vos semestres de maîtrise et les adresses e-mail de 2 références appropriées.

 

Commentaires supplémentaires

En rejoignant le projet HORUS, au sein d’ImmunoConcEpT, vous travaillerez au sein d’une équipe multidisciplinaire.

Remarque : vous travaillerez avec des échantillons biologiques de patients (tissus ou PBMC) potentiellement infectés par le CMV et de souris infectées par le CMV, ce qui nécessite le respect de consignes strictes d’hygiène et de sécurité.

Basé à Bordeaux – accès par tramway ligne A (arrêt « Hôpital Pellegrin »), bus, vélo.

Le laboratoire est situé à proximité du centre ville de Bordeaux et à environ 60 Km de la côte atlantique.

Caractéristiques de l'emploi

Catégorie emploiDoctorat, Sciences Biologiques

Postuler en ligne

Check Also

Bourse Eric Bleumink pour les pays en développement à l’Université de Groningue – Pays-Bas

L’Université de Groningue offre des bourses de recherche à des étudiants de pays en développement …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *