Biogéochimie postdoctorale des systèmes profonds

France
Publié il y a 1 mois
Organisation/Entreprise
BRGM
Domaine de recherche
Sciences biologiques » Biologie
Chimie » Biochimie
Profil de chercheur
Chercheur établi (R3)
Pays
France
Date limite d’inscription
Type de contrat
Temporaire
Statut du travail
À temps plein
Heures par semaine
35
Date de début de l’offre
Le poste est-il financé par le programme-cadre de recherche de l’UE ?
Non financé par un programme de l’UE
Numéro de réference
2024-2531
L’emploi est-il lié au poste du personnel au sein d’une infrastructure de recherche ?
Non

Description de l’offre

Le BRGM est le premier institut public français dédié aux applications des sciences de la Terre à la gestion des ressources du sol et du sous-sol dans une perspective de développement durable. En partenariat avec de nombreux laboratoires publics et acteurs privés, le BRGM se concentre sur la recherche scientifique, l’expertise et l’innovation.

Son activité répond à 4 objectifs : comprendre les phénomènes géologiques et les risques associés, développer de nouvelles techniques et méthodologies, produire et diffuser des données pour la gestion des surfaces, du sous-sol et des ressources, fournir les outils nécessaires à la gestion des surfaces, du sous-sol et des ressources, prévenir les risques et les pollutions, et gérer les politiques en réponse au changement climatique.

L’action du BRGM s’inscrit dans 6 grands enjeux scientifiques et sociétaux : géologie et connaissance du sous-sol, gestion des eaux souterraines, risques et aménagement du territoire, ressources minérales et économie circulaire, potentiel du sous-sol pour la transition énergétique, données numériques, services et infrastructures.

Le candidat se concentrera sur la caractérisation des échantillons de réservoir et l’identification des voies métaboliques actives. Le plan de travail sera divisé en 3 étapes :

– Caractérisation de différents réservoirs : analyse chimique, identification de communautés microbiennes

– Identification des fonctions microbiennes actives, qui comprend des expérimentations utilisant la plateforme Biorep du BRGM ( https://www.brgm.fr/fr/laboratoire-plateforme-technologique/biorep-bior… ). Plusieurs sorties de terrain sont donc prévues afin d’échantillonner les sites et de retourner au laboratoire pour des expérimentations par lots.

– Analyse des résultats via des approches statistiques

La thématique du postdoc étant Deep Biosphere, il comprendra également une sortie de terrain complémentaire, qui sera une campagne océanographique courant septembre au sein du réseau Revosima co-dirigé par le BRGM ( https://www.brgm.fr/en/news/ actualité/éruption-volcanique-séismes-mayotte-… ).

Contexte et apports du poste : 

Le candidat sera impliqué dans le WP3 (piloté par le BRGM) « Évaluation des impacts microbiens sur le stockage de H2 » au sein du projet. . Le WP3 propose une approche originale du terrain au laboratoire (avec tests et analyses expérimentaux) basée sur un alignement des méthodes suivi par enquête expérimentale sur les échantillons de terrain obtenus. Les données basées sur l’ADN seront utilisées pour des réalisations de modélisation directe, conduisant à la construction d’un modèle cinétique standard.

Le candidat travaillera sur toutes les conséquences possibles des évolutions microbiologiques et géochimiques dues au stockage de l’hydrogène dans les réservoirs (caverne saline, réservoirs ou aquifères épuisés).

Les travaux post-doctoraux porteront sur la consommation d’H2 par les micro-organismes à travers des conditions expérimentales spécifiques afin d’aider 1/ à la caractérisation chimique et biologique de chaque type de réservoirs (caverne saline, réservoirs appauvris ou aquifères), et 2/ déterminer les paramètres qui peuvent favoriser consommation ou non d’H2 pendant le stockage d’H2. Ainsi, les résultats de ces conditions expérimentales seront rassemblés sur de nombreux sites possibles pour une analyse microbienne afin de collecter des données sur la relation possible entre les facteurs géologiques et l’activité microbienne. Ainsi, les objectifs du postdoctorant seront de :

– Caractériser le milieu naturel pour chaque type de réservoirs d’un point de vue microbien (diversité) et géochimique.

– Évaluer, via des expérimentations batch (flacon et échelle pilote, sous pression H2), les voies métaboliques qui se déroulent dans les échantillons du réservoir et les taux de consommation potentiels de H2.

– Déterminer les paramètres (souches spécifiques et/ou voies métaboliques, température…), pouvant favoriser la diminution de la consommation d’H2.

– Identifier l’effet de l’activité et de la croissance microbienne due à la consommation de H2 sur d’éventuelles modifications de la géochimie, de la bio-dissolution et de la bio-précipitation des minéraux

Exigences

Domaine de recherche
Chimie » Biochimie
niveau d’éducation
Doctorat ou équivalent
Compétences/qualifications

Expérience du candidat : nous recherchons un excellent candidat possédant les qualifications, connaissances et compétences suivantes :

– Un doctorat en géochimie ou géomicrobiologie,

– Une forte capacité à concevoir et réaliser des tests expérimentaux en laboratoire et sur le terrain.

– Capacité à travailler en équipe sur des sujets multidisciplinaires,

– Excellentes compétences en communication pour présenter et promouvoir les résultats,

– Maîtrise de l’anglais (lu, écrit et parlé).

Bien que non indispensables, les compétences suivantes seraient un plus :

– Connaissance des techniques d’analyse de l’eau et des gaz,

– Réalisation d’essais en milieu anoxique et/ou dans des conditions de pression et de température, croissance de micro-organismes anaérobies

– Techniques de caractérisation des micro-organismes, notamment techniques basées sur l’ADN (PCR, séquençage).

– Bioinformatique et analyse statistique de l’ADN communautaire et des données de terrain.

Excellentes compétences en communication écrite et orale en anglais.

Exigences particulières

18 mois à partir de juillet 2024, situé au laboratoire BRGM (Orléans, France).

Campagne d’un mois sur une mission océanographique à Mayotte et participation aux ateliers du projet Hylife et à des conférences internationales.

Qu’est-ce qui vous attend ?

• Un poste permanent et à temps plein dans un établissement de recherche RS4R. Le prix HRS4R identifie les institutions et organismes de recherche soutenant un environnement de travail favorable et dynamisé.

• Une équipe multidisciplinaire dynamique de scientifiques avec des programmes de recherche de pointe.

• Excellentes infrastructures (plateforme expérimentale, laboratoire, calcul intensif) et opportunités de collaboration.

• La vie dans la ville vibrante et animée d’Orléans. Nichée au bord de la Loire, Orléans est l’une des plus anciennes villes de France et nous sommes sûrs que vous trouverez des centaines de bonnes raisons d’aimer Orléans !

Langues
ANGLAIS
Niveau
Excellent
Langues
FRANÇAIS
Niveau
Excellent
Années d’expérience en recherche
1 – 4

Informations Complémentaires

Critère d’éligibilité

Au BRGM, vous avez la garantie d’un processus de recrutement transparent. C’est facile à appliquer ! Merci de nous adresser votre candidature (CV à jour et lettre de motivation) avant le 05/06/2023.

 

Parce que la diversité nous tient à cœur au BRGM, toutes nos offres d’emploi sont ouvertes à tous !

Nous examinerons votre candidature dès la date limite passée. Si votre candidature est présélectionnée, nous vous contacterons pour des entretiens de recrutement au cours desquels vous aurez l’occasion d’échanger avec les services recrutement et RH ainsi qu’un service transversal.

Lieu(x) de travail

Nombre d’offres disponibles
1
Entreprise/Institut
BRGM
Pays
France
Ville
ORLÉANS
Code Postal
45000
Rue
3, Avenue C. Guillemin BP 6009

Contact

Ville
Orléans cedex 2
Site web
Rue
3, Avenue C. Guillemin BP 6009
Code Postal
45060
E-mail
a.bourguignon@brgm.fr

Caractéristiques de l'emploi

Catégorie emploiPostdoctoral, Sciences Biologiques

Postuler en ligne

Check Also

Découverte de Particules de Plastique dans les Testicules Humains : Une Menace pour la Fertilité Masculine

Introduction Des scientifiques ont découvert des concentrations importantes de microplastiques dans les tissus testiculaires humains, …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *