Post-doctorant – Développement des politiques du handicap et de la vieillesse en Suède ou en Norvège (années 1945-2000)

France
Publié il y a 7 minutes
Organisation/Entreprise
EHESP
Domaine de recherche
Histoire
Sociologie
Sciences politiques
Profil de chercheur
Chercheur reconnu (R2)
Pays
France
Date limite d’inscription
Type de contrat
Temporaire
Statut du travail
À temps plein
Date de début de l’offre
Le poste est-il financé par le programme-cadre de recherche de l’UE ?
Non financé par un programme de l’UE
L’emploi est-il lié au poste du personnel au sein d’une infrastructure de recherche ?
Non

Description de l’offre

1. Établissement

L’EHESP-École de Santé Publique est un établissement public scientifique, culturel et professionnel. L’EHESP est membre du réseau des écoles du service public (RESP), de France Universités et de la conférence des grandes écoles (CGE).

L’EHESP est également un établissement composante de l’Université de Rennes

Plateforme d’enseignement et de recherche en santé publique, l’EHESP est structurée en départements (sciences humaines et sociales / institut de gestion / méthodes quantitatives en santé publique / sciences de la santé environnementale) intégrés dans un projet interdisciplinaire incluant des centres de recherche labellisés. L’EHESP propose des formations destinées aux cadres supérieurs de la fonction publique, des masters nationaux, des masters spécialisés, des programmes doctoraux et une offre très riche de formation tout au long de la vie.

L’EHESP accueille 1 300 étudiants ou doctorants et 7 000 stagiaires en développement professionnel de 50 nationalités différentes et invite plus de 1 000 enseignants par an.

Site Internet : www.ehesp.fr — Fil Twitter : @ehesp

 

2. Département

Le poste postdoctoral est basé au sein du département Santé et Sciences Sociales (EHESP) et est rattaché au laboratoire ARENES (UMR CNRS 6051). La mission du département est d’analyser les politiques sociales et de santé sous l’angle des sciences humaines et sociales à la lumière des problématiques contemporaines en France et à l’international : processus de mise en œuvre, d’évaluation et de régulation. Il compte 43 enseignants, enseignants et chercheurs représentant les disciplines, professions et domaines scientifiques suivants : déterminants de la santé, inégalités sociales et santé et leurs causes, vulnérabilité et exclusion sociale, environnements et cadres propices à la santé, politiques de santé et offre de soins, santé dans d’autres domaines. politiques, comportements de santé, dynamiques et pratiques professionnelles.

 

3.Le projet KAPPA

Le poste fait partie du projet Kappa. Le projet KAPPA s’intéresse aux conditions d’accès aux aides publiques et aux politiques de vie autonome. Ce projet, porté par Roméo Fontaine, est lauréat du programme de recherche prioritaire (PPR) « Autonomie » 2022. Porté par l’Ined, le projet KAPPA s’appuie sur un consortium de recherche interdisciplinaire réunissant des économistes, des sociologues, des historiens, des démographes, des épidémiologistes et des statisticiens de 9 établissements de recherche, ainsi que 3 associations du secteur médico-social. Le projet KAPPA, financé pour d’une durée de cinq ans, vise à explorer les origines, les implications et les perspectives d’avenir de la segmentation par âge des politiques publiques d’autonomie, à partir d’une analyse comparative des politiques dans le domaine du handicap et celles liées à la vieillesse et à la perte de vie. indépendance.

Les recherches qualitatives et quantitatives menées dans le cadre de ce projet s’organisent selon cinq axes. Une première série d’études s’intéressera aux processus historiques qui ont conduit en France et à l’étranger à différencier, ou non, les politiques publiques de compensation du handicap en fonction de l’âge. Une deuxième série d’études portera sur les conditions de vie et les parcours de vie des personnes handicapées. L’objectif est d’explorer les implications pratiques de la mise en œuvre de la segmentation par âge. Un troisième axe de recherche s’intéresse aux conditions d’accès aux aides publiques. Une quatrième série d’études s’intéresse aux professionnels impliqués dans l’accompagnement des bénéficiaires des politiques d’autonomie. Enfin, à partir des résultats obtenus ci-dessus, les économistes de l’IPP et de l’Ined examineront les scénarios privilégiés pour structurer la cinquième branche du système de sécurité sociale.

 

4. Domaine de recherche : Histoire du handicap / Histoire de la vieillesse / Politique du handicap / Politique de la vieillesse

Le chercheur postdoctoral travaillera sous la direction scientifique de Gildas Brégain dans le cadre de l’Axe 1 du projet Kappa. Les chercheurs de l’Axe 1 s’intéresseront aux processus historiques en France et à l’étranger qui ont pu conduire à différencier (ou non) les politiques publiques en matière de handicap selon l’âge.

Les travaux du postdoctorant s’inscriront dans le cadre d’une équipe de chercheurs (historiens et sociologues) qui s’efforce de comprendre les mécanismes, la portée et les limites de l’européanisation des politiques du handicap et de la vieillesse des années 1950 à 2020. Parler d’européanisation des politiques publiques sur le handicap et la vieillesse repose sur deux hypothèses : d’une part, qu’il existe des politiques nationales suffisamment distinctes, et d’autre part, que ces politiques nationales sont soumises à une forme de perméabilité et à des changements imputables à des facteurs internationaux. La traduction de cette dynamique d’internationalisation au niveau national dépend de configurations préexistantes d’interactions entre acteurs. Le projet vise non seulement à examiner la construction des politiques européennes en matière de handicap et de vieillesse, et les dynamiques de convergence et de divergence entre ces deux politiques sectorielles, mais également à analyser les orientations divergentes des politiques nationales en matière de handicap et de vieillesse, en étudiant les construction de plusieurs politiques nationales. Les orientations divergentes des politiques nationales en matière de handicap et de personnes âgées seront explorées à travers les cas de la France, de l’Espagne et d’un pays nordique (Suède ou Norvège).

 

5. Activités

Le chercheur postdoctoral analysera les transformations, convergences et divergences des politiques du handicap et de la vieillesse de 1945 à 2000 dans un pays nordique (Suède ou Finlande). La recherche portera sur la question de l’hébergement (institutionnalisation et désinstitutionnalisation) et de l’allocation des ressources (prestations, pensions), ces deux questions concernant à la fois les personnes âgées et les personnes handicapées. Le postdoctorant axera ses recherches sur la construction des politiques publiques, en s’intéressant à la fois à l’influence des mobilisations associatives et des mouvements transnationaux sur ces questions. Dans cette optique, la personne recrutée fouillera dans les archives diplomatiques, administratives et associatives pour mieux comprendre la construction des politiques du handicap et de la vieillesse, et les facteurs de convergence et de divergence sur ces questions. La personne recrutée sera chargée d’analyser les documents d’archives collectés. Dans une perspective comparative, l’analyse sera réalisée en collaboration avec les membres de l’équipe explorant les cas de la France et de l’Espagne.

Le chercheur postdoctoral sera appelé à participer à la diffusion et à la valorisation de la recherche (rédaction d’articles, présentations lors de conférences et journées d’études, etc.).

Exigences

Domaine de recherche
Histoire
niveau d’éducation
Doctorat ou équivalent
Compétences/qualifications
  • Les candidats doivent être titulaires d’un doctorat en histoire, sociologie ou sciences politiques.
  • La maîtrise du suédois (ou du norvégien) et de l’anglais est requise. La maîtrise du français serait un avantage.
  • Les candidats doivent avoir une expérience de recherche grâce à l’exploration de collections d’archives.
  • Une expérience de recherche dans le domaine de la santé, de la vieillesse ou du handicap serait la bienvenue.
  • Bonnes capacités rédactionnelles (en anglais ou en français)

Informations Complémentaires

Processus de sélection

Date limite de candidature : 15 mai 2024

 

– Les candidatures doivent inclure une lettre de motivation et un CV détaillé (comprenant une liste de publications). Lettre de motivation et CV détaillé à envoyer par e-mail  : gildas.bregain@ehesp.fr

– Les candidatures seront examinées fin mai.

– Les candidats sélectionnés pour une audition seront invités à y assister dans la semaine du 10 au 14 juin 2024.

 

Pour plus d’informations sur le poste, merci de contacter Gildas Bregain : Gildas.BREGAIN@ehesp.fr

 
Commentaires supplémentaires

Localisation  : EHESP (Rennes, France)

Poste vacant à temps plein, disponible en septembre 2024

– Recrutement direct sur la base d’un CDD de 30 mois de droit public.

– Poste à temps plein.

– Date approximative de début du contrat : septembre 2024

– La personne recrutée sera basée à l’EHESP (Rennes).

– Des séjours de plusieurs mois en Suède (ou en Norvège) sont à prévoir afin de collecter les sources nécessaires à ce projet de recherche. Les frais de déplacement et d’hébergement seront pris en charge dans la limite du budget prévu (environ 15 000 €).

– La rémunération du postdoctorant dépendra de son parcours postdoctoral. Ce sera au minimum 33 000 euros bruts par an.

Caractéristiques de l'emploi

Catégorie emploiPostdoctoral

Postuler en ligne

Check Also

bourse Harvard LEAD 2024-2025 pour la promotion des femmes dans les applications de santé mondiale

La bourse LEAD 2024-2025, une bourse d’un an conçue pour développer les compétences en leadership …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *