PostDoc en génétique quantitative évolutive des arbres forestiers

Suisse
Publié il y a 3 semaines

L’Institut fédéral de recherches sur la forêt, la neige et le paysage (WSL) fait partie du Domaine des EPF. Environ 600 personnes travaillent à l’utilisation durable et à la protection de l’environnement ainsi qu’à la gestion des risques naturels.

L’unité de recherche Biodiversité et biologie de la conservation étudie la diversité du vivant sous ses différentes formes, de la diversité génétique à la diversité des espèces et des écosystèmes ainsi que leurs interactions. Son groupe de génétique évolutive s’intéresse à comprendre les rôles de la démographie et de la sélection naturelle dans l’élaboration des histoires de vie et de la composition génétique des populations d’arbres forestiers à travers le paysage. Le groupe utilise des expériences sur le terrain, des modèles statistiques et des simulations informatiques individuelles pour répondre aux questions fondamentales de l’évolution et faciliter les décisions de gestion adaptative des forêts. Dans le cadre de l’ERC Consolidator Grant « MyGardenOfTrees », l’Evolutionary Genetics Group propose un poste de 2 ans à partir du 1er avril 2024 ou peu après

PostDoc en génétique quantitative évolutive des arbres forestiers (f/m/d)

La manière dont les organismes s’adaptent à leur environnement est la question la plus fondamentale de la biologie évolutive et revêt une importance capitale compte tenu des menaces actuelles liées au changement climatique. Identifier les traits clés impliqués dans les adaptations et comprendre comment ils interagissent les uns avec les autres et avec l’environnement est une tâche particulièrement urgente pour les espèces fondamentales et productrices de ressources, telles que les arbres forestiers. Les expériences existantes, appelées essais de provenance, évaluant l’adéquation locale des espèces d’arbres et des provenances manquent d’évolutivité et de prévisibilité dans l’aire de répartition des espèces, et en particulier aux marges de l’aire de répartition des espèces. MyGardenOfTrees propose une nouvelle approche de science participative. En 2023, un essai de provenance « distribué » sans précédent a été lancé à travers l’Europe, où plus de 300 forestiers volontaires ont établi un petit essai de jardin commun (un micro-jardin) et évalué la capacité de régénération et de croissance précoce de deux complexes d’espèces d’arbres forestiers (Abies spp. et Fagus spp). Les observations obtenues lors de ces essais seront combinées avec les données de séquençage du génome entier des arbres mères sources de graines, et à l’aide d’outils empruntés à la sélection végétale, utilisés pour développer un outil de prévision destiné aux forestiers pour les aider à construire des forêts mieux adaptées au changement climatique. Voir plus d’informations sur les aspects participatifs du projet sur www.mygardenoftrees.eu. 

Ce poste postdoctoral se concentrera sur le rôle des interactions gènes-environnement dans la performance des semis en utilisant une combinaison de données sur les traits, de génomiques et de données environnementales. Trois ensembles de données sur les caractères seront disponibles pour analyse : un facilement disponible à partir des essais pilotes, un autre également disponible à partir des essais en chambre climatique, et enfin, à partir des essais principaux, les données de la première saison de croissance d’ici la fin de 2023. Les données génomiques seront disponibles pour Fagus d’ici mars 2024 et pour Abies d’ici fin 2024. L’analyse bioinformatique sera réalisée en collaboration avec deux doctorants et avec le Centre de diversité génétique (GDC) de l’ETH Zurich. Le but ultime du projet est d’estimer les normes de réaction (expression phénotypique) de différentes populations et lignées dans un large éventail d’environnements et d’intégrer ces informations dans un modèle de prédiction génomique. Le poste implique uniquement l’analyse de données et la modélisation statistique. Certains travaux de laboratoire humide sont possibles, selon les intérêts du candidat.

Le candidat idéal est titulaire d’un doctorat en génétique/génomique quantitative, biologie évolutive des plantes et/ou foresterie. Une solide expérience (ou une forte motivation pour développer des compétences) en méthodes de sélection végétale/animale (modèles à effets mixtes), en bioinformatique et en développement/physiologie des semis est nécessaire, ainsi qu’une maîtrise de R/Python. La connaissance d’ASReml-R est un plus. Une expérience du travail avec des arbres forestiers n’est pas essentielle mais constitue un avantage. Nous recherchons un penseur enthousiaste et créatif capable de tirer le meilleur parti de ce trait non conventionnel et sans précédent et des données génomiques disponibles. La capacité de produire des publications scientifiques dans des revues de premier plan est attendue. Le poste sera basé au WSL à Birmensdorf, près de Zurich, au pied des Alpes suisses. Zurich abrite une communauté scientifique dynamique avec ses nombreuses universités (UZH, ETH) et instituts de recherche (WSL, Eawag, Empa) et est réputée pour sa qualité de vie élevée. 

Les candidatures, comprenant une lettre de motivation, un résumé des réalisations pertinentes passées, un CV ainsi que les noms et coordonnées de deux références, doivent être envoyées à Michele Bucher, Ressources humaines WSL, en téléchargeant les documents demandés via la page Web du WSL. Le poste est ouvert jusqu’à ce qu’il soit pourvu. Les candidatures par courrier électronique ne seront pas prises en compte. Le Dr Katalin Csilléry (projet PI, katalin.csillery(at)wsl.ch, Tél. +41 44 739 23 43) se fera un plaisir de répondre à vos questions ou de vous proposer de plus amples informations. Le WSL s’efforce d’augmenter la part des femmes dans ses effectifs, c’est pourquoi les femmes qualifiées sont particulièrement sollicitées pour postuler à ce poste.

Zürcherstrasse 111, CH-8903 Birmensdorf
Site Internet
Vidéo d’entreprise

Caractéristiques de l'emploi

Catégorie emploiPostdoctoral

Postuler en ligne

Check Also

LA COOPÉRATION AUTRICHIENNE AU DÉVELOPPEMENT PROPOSE DES BOURSES

LA COOPÉRATION AUTRICHIENNE AU DÉVELOPPEMENT PROPOSE DES BOURSES : pour les étudiants des pays prioritaires …