Postdoc sur les hybrides supraconducteurs / antiferro- et alter-aimants – expérimental

France
Publié il y a 9 mois

Informations sur l’emploi

Organisation/Entreprise
CNRS
Département
Spintronique et technologie des composants
Domaine de recherche
Physique » Propriétés de la matière condensée
Physique » Physique du solide
Physique » Physique des surfaces
Profil de chercheur
Chercheur de première étape (R1)
Pays
France
Date limite d’inscription
Type de contrat
Temporaire
Statut du travail
À temps plein
Heures par semaine
35
Date de début de l’offre
Le poste est-il financé par le programme-cadre de recherche de l’UE ?
Non financé par un programme de l’UE
L’emploi est-il lié au poste du personnel au sein d’une infrastructure de recherche ?
Non

Description de l’offre

L’objectif du projet est d’identifier de nouveaux mécanismes permettant d’exploiter pleinement les spécificités de la supraconductivité des ondes D pour un couplage dynamique ultrarapide avec le magnétisme. Le résultat attendu est d’ouvrir des perspectives de transport de spin non dissipatif sur de longues distances, protégé par une cohérence supraconductrice. L’ingénierie des interfaces et l’anisotropie DOS de certains supraconducteurs à haute Tc, ainsi que la division de spin des bandes électroniques dans certains aimants compensés spécifiques font partie des leviers qui seront utilisés pour favoriser l’émergence d’états triplets polarisés en spin des paires de Cooper. Le candidat travaillera dans le cadre d’un projet collaboratif (SUPERFAST) financé par l’Agence nationale de la recherche (ANR). Le projet est porté par le consortium suivant : UMR CNRS/Thales Paris région, SPINTEC Grenoble, LSI Paris région et LOMA Bordeaux.

Le candidat effectuera la nanofabrication, le magnétotransport, ainsi que l’analyse et l’interprétation des données, pour étudier l’injection, la propagation et la détection de paires de Cooper dans des hybrides supraconducteurs/antiferromagnétiques et supraconducteurs/alternaimants.

Le candidat rejoindra l’équipe spintronique antiferromagnétique du laboratoire SPINTEC (laboratoire de spintronique et de technologie des composants) – spintec.fr/antiferromagnétique-spintronique/

Exigences

Domaine de recherche
La physique
niveau d’éducation
Doctorat ou équivalent
Domaine de recherche
La physique
niveau d’éducation
Doctorat ou équivalent
Domaine de recherche
La physique
niveau d’éducation
Doctorat ou équivalent
Langues
FRANÇAIS
Niveau
Basique
Domaine de recherche
Physique » Propriétés de la matière condensée
Années d’expérience en recherche
Aucun
Domaine de recherche
Physique » Physique du solide
Années d’expérience en recherche
Aucun
Domaine de recherche
Physique » Physique des surfaces
Années d’expérience en recherche
Aucun

Informations Complémentaires

Critère d’éligibilité

– être titulaire d’un doctorat en physique ou dans un domaine similaire ;
– avoir une connaissance approfondie de la physique de la matière condensée, notamment du nanomagnétisme, de la spintronique et de la supraconductivité ;
– avoir une solide expérience en nanofabrication en salle blanche et en caractérisation du magnétotransport ;
– avoir de bonnes capacités d’analyse, être minutieux, organisé et proactif ;
– être capable de diriger un projet de manière autonome mais doit avoir l’esprit d’équipe ;
– être capable de communiquer couramment en anglais.

Site Web pour plus de détails sur le travail

Lieu(x) de travail

Nombre d’offres disponibles
1
Entreprise/Institut
Spintronique et technologie des composants
Pays
France
Ville
GRENOBLE

Contact

Ville
GRENOBLE
Site web

Caractéristiques de l'emploi

Catégorie emploiPostdoctoral

Postuler en ligne

Check Also

Découverte de Particules de Plastique dans les Testicules Humains : Une Menace pour la Fertilité Masculine

Introduction Des scientifiques ont découvert des concentrations importantes de microplastiques dans les tissus testiculaires humains, …