Les Avantages de la Consommation de Pommes : 7 Raisons Convaincantes

Il est bien connu qu’une pomme par jour éloigne le médecin, comme le dit le célèbre proverbe anglais. Et cela n’est pas sans fondement. Selon la clinique Cleveland, aux États-Unis, ce fruit présente une multitude d’atouts pour la santé. La diététicienne Amber Sommer souligne : « Les pommes sont populaires pour une raison évidente. Elles sont faciles à consommer en déplacement et sont délicieuses. Mais ce que beaucoup ignorent, c’est qu’elles ont un impact considérable sur la santé. »

En premier lieu, la pomme est peu calorique, avec environ 60 calories par unité. De plus, elle est riche en antioxydants, en fibres et en eau. Ces éléments font de ce fruit un allié de choix pour la santé. Amber Sommer, spécialiste en la matière, avance sept bonnes raisons de les intégrer à notre alimentation.

La pomme régule la glycémie : « Lorsque vous consommez des aliments sucrés et transformés, tels que des beignets, la concentration de glucose, c’est-à-dire de sucre, dans votre sang augmente », explique Amber Sommer. « En revanche, lorsque vous optez pour des aliments riches en fibres et pauvres en sucre, comme les pommes, cela maintient votre taux de glucose à un niveau stable. » Or, une glycémie élevée, soit une surabondance de glucose dans le sang, accroît le risque de diabète de type 2. Cette affection chronique peut entraîner de graves complications, telles qu’un AVC ou une crise cardiaque. Une étude a révélé qu’une consommation quotidienne d’au moins une pomme réduisait de 28 % le risque de développer un diabète de type 2, par rapport à ceux qui n’en consommaient pas.

La pomme abaisse le taux de cholestérol : Diverses recherches scientifiques indiquent que manger une pomme par jour peut faire baisser le taux de cholestérol de 5 à 8 %. « Un taux élevé de cholestérol constitue un facteur de risque majeur pour les maladies cardiaques, car il provoque l’obstruction des artères, limitant ainsi le flux sanguin vers le cœur », rappelle Amber Sommer. « Cependant, les antioxydants et les fibres contenus dans les pommes sont un duo gagnant pour réduire ce taux. » Selon la spécialiste, ces bienfaits sont attribuables à la pectine, une des fibres présentes dans les pommes, qui a la capacité de se lier au cholestérol dans le tube digestif pour l’éliminer.

La pomme contribue à abaisser la tension artérielle : Une étude australienne a prouvé que la consommation de pommes avait un effet bénéfique sur la tension artérielle. Selon différentes recherches, les antioxydants et les fibres présents dans la pomme, notamment dans sa peau, exercent des effets positifs sur la circulation sanguine. Or, l’hypertension artérielle correspond à une pression élevée dans les vaisseaux sanguins, augmentant ainsi le risque de problèmes cardiovasculaires.

La pomme soulage l’inflammation : La pomme possède également des propriétés anti-inflammatoires. Les fibres et la quercétine, un antioxydant, contribuent à réduire l’inflammation dans l’organisme, notamment lorsqu’elle est chronique. « Une étude menée sur 1 600 jeunes adultes suggère que la consommation de pommes et de poires peut protéger contre le développement de l’asthme », ajoute la diététicienne.

La pomme favorise une flore intestinale équilibrée : La quercétine a également des effets positifs sur la flore intestinale, constituée de micro-organismes. Elle prévient la prolifération de micro-organismes nuisibles. En outre, la pectine agit comme un prébiotique, nourrissant les micro-organismes bénéfiques, ce qui favorise une bonne santé intestinale.

La pomme apaise durablement la faim : « Du fait de leur teneur élevée en eau et en fibres, les pommes constituent une collation nourrissante », souligne Amber Sommer. « Les fibres contribuent à ralentir la digestion, procurant ainsi une sensation de satiété plus longue. » La faible teneur en calories (en moyenne 54 calories pour 100 grammes) de ce fruit en fait également une collation saine.

La pomme contribue à la longévité : Une étude de 2016 a démontré que les participants qui consommaient une pomme par jour avaient 35 % de risques en moins de décéder dans les quinze ans. Plus précisément, la pomme peut réduire le risque de cancer ou de maladie cardiaque, qui sont des causes fréquentes de décès.

Les pommes, disponibles de juillet (pour les variétés précoces) à novembre (pour les variétés tardives), offrent donc de multiples bienfaits pour la santé. De plus, elles sont facilement accessibles, abordables et se conservent aisément toute l’année. Cependant, il est préférable de les consommer entières, crues et non pelées, plutôt que sous forme transformée. Les compotes, jus et cidres n’offrent pas les mêmes avantages pour l’organisme. »

Check Also

Les mythes des aliments brûle-graisses : clarification et exemples

L’idée que certains aliments peuvent directement cibler et éliminer les graisses du corps est largement …