Poste de doctorat vacant sur la conception de circuits intégrés pour FMCW LiDAR

Belgique
Publié il y a 4 semaines
Organisation/Entreprise
Université de Gand
Domaine de recherche
Ingénierie » Ingénierie des communications
Ingénierie » Génie électrique
Ingénierie » Autre
Physique » Electromagnétisme
Physique » Optique
Physique » Autre
Profil de chercheur
Chercheur de première étape (R1)
Pays
Belgique
Date limite d’inscription
Type de contrat
Temporaire
Statut du travail
À temps plein
Heures par semaine
38
Le poste est-il financé par le programme-cadre de recherche de l’UE ?
Non financé par un programme de l’UE
L’emploi est-il lié au poste du personnel au sein d’une infrastructure de recherche ?
Non

Description de l’offre

Date de dernière candidature 15 mai 2024 00:00

Département TW05 – Département des technologies de l’information

Contrat Durée limitée

Diplôme Master of Science en génie électrique ou génie électronique

Taux d’occupation 100%

Type de poste vacant Personnel de recherche

Lieu : Tech Lane Ghent Science Park 126, 9052 Gand, Belgique

L’Université de Gand est un monde à part. Employant plus de 15 000 personnes, elle est activement impliquée au quotidien dans l’éducation et la recherche, la gestion et l’administration, ainsi que dans la fourniture de services techniques et sociaux. C’est l’un des employeurs les plus importants et les plus passionnants de la région et il offre d’excellentes opportunités de carrière. 

Avec ses 11 facultés et plus de 85 départements proposant des programmes d’études de pointe fondés sur la recherche dans un large éventail de domaines académiques, l’Université de Gand est un choix logique pour son personnel et ses étudiants.

Description du poste : 

L’Université de Gand recherche un candidat pour un poste de doctorat afin de rechercher des circuits intégrés électroniques haute fréquence qui seront co-conçus et co-intégrés avec des circuits intégrés photoniques complémentaires pour les émetteurs-récepteurs LiDAR à ondes continues modulées en fréquence (FMCW) de nouvelle génération.

Light Detection and Ranging (LiDAR) est une technologie de détection 3D basée sur la lumière laser pour mesurer la distance entre un objet et le capteur, très prometteuse pour permettre aux machines autonomes de voir et de naviguer dans le monde avec une très haute précision. En règle générale, les conceptions LiDAR comprennent une multitude de pièces mobiles (par exemple, un ensemble de lasers, d’optiques, d’électronique et de détecteurs) sur une platine rotative mécanique. La nécessité d’assembler et d’aligner toutes ces pièces entraîne des coûts élevés et des volumes de fabrication relativement faibles, tandis que l’usure des composants mécaniques limite la fiabilité à long terme, et tous ces facteurs ont entravé une large adoption de cette technologie. Pour résoudre ces problèmes, l’une des grandes tendances observées par l’industrie est la volonté d’atteindre des niveaux d’intégration plus élevés permis par les technologies des semi-conducteurs et l’abandon des composants discrets et mécaniques. 

Le doctorant participera à une équipe internationale dans un projet de réseau doctoral financé par l’UE appelé NiteLiDAR. Le projet regroupe 10 doctorants issus de 3 universités, une organisation internationale de R&D et une entreprise. Le projet compte des partenaires de quatre pays différents de l’UE. Les 10 projets de doctorat s’inscrivent dans le thème général des circuits intégrés photoniques et électroniques pour les technologies LiDAR de nouvelle génération. 

Ce projet de doctorat se déroulera à l’Université de Gand. Outre le temps passé à l’UGent, il y aura des détachements à l’Université technique du Danemark (DTU Electro) et à Bright Photonics, aux Pays-Bas. Des rencontres communes auront également lieu avec les 9 autres doctorants du réseau doctoral, dont 3 écoles de formation. 

En tant que participant au projet, le doctorant fera partie de l’équipe IDLab-Design de l’UGent et de l’Imec avec une vaste expertise dans la conception et la caractérisation de circuits intégrés à grande vitesse pour émetteurs-récepteurs optiques dans diverses applications. Les activités au sein du projet bénéficieront de synergies avec d’autres projets du groupe ainsi qu’avec d’autres activités du département. Le superviseur principal sera le professeur Johan Bauwelinck.

Responsabilités et tâches 

Cette recherche se situe dans la partie récepteur du système FMCW LiDAR et complète les recherches sur la conception de l’émetteur menées par d’autres doctorants. Les spécifications et les exigences clés seront définies conjointement en tirant parti des compromis potentiels au niveau du système. Un récepteur optique équilibré ou un récepteur entièrement cohérent sont envisagés avec une bande passante élevée (environ 15 à 20 GHz), une plage dynamique élevée et un faible bruit pour obtenir un rapport signal/bruit (SNR) élevé dans le récepteur FMCW. Des co-simulations électro-optiques seront mises en place, à l’aide de modèles appropriés et de circuits équivalents, pour co-optimiser les performances du récepteur électro-optique pour LiDAR. Un récepteur FMCW co-conçu sera étudié et développé grâce à la conception de circuits intégrés photoniques et électroniques personnalisés. Les architectures et circuits de récepteurs résultants seront fabriqués via des MPW et assemblés en sous-systèmes fonctionnels.

Le doctorant travaillant sur ce projet collaborera étroitement avec un autre doctorant de l’UGent travaillant sur les circuits intégrés photoniques associés, en considérant la co-conception électronique-photonique. Le projet comprendra entre autres les tâches suivantes :

  1. Étudier et définir les architectures et spécifications des récepteurs
  2. Étudier les compromis au niveau du circuit et mettre en œuvre des solutions personnalisées 
  3. Conception de circuits intégrés électroniques en co-conception avec des circuits intégrés photoniques 
  4. Réalisation de la preuve de concept, validation expérimentale et démonstration dans des conditions pertinentes

Le groupe IDLab Design se concentre sur la recherche et le développement de circuits intégrés électroniques et optoélectroniques pour les applications photoniques, couvrant à la fois les applications de communication et de détection à haut débit. Le groupe est reconnu internationalement comme un leader dans ce domaine, comme en témoigne son implication actuelle dans 18 projets Horizon 2020, 16 projets Horizon Europe, un projet de l’ESA et plusieurs collaborations directes importantes avec des partenaires industriels de premier plan. Ces collaborations constituent la base idéale pour une recherche et une formation de haut niveau et pertinentes pour l’industrie dans un environnement avec des pairs experts et des équipements de test et de mesure de premier ordre. Le groupe compte actuellement 34 personnes et est très actif dans les programmes d’émetteurs-récepteurs à grande vitesse et d’émetteurs-récepteurs cohérents d’Imec. La recherche de l’IDLab s’appuie sur une vaste infrastructure de mesure à haute vitesse et haute fréquence hébergée dans une cage faradisée de 160 m2 permettant, par exemple, une analyse de réseau à 4 ports jusqu’à 67 GHz, une génération de formes d’onde arbitraires à 256 GSa/s pour des signaux au-delà de 100 Gbauds et 256 GSa/s. s acquisition de signaux pour les signaux à large bande jusqu’à 110 GHz. 

Notre offre 

Nous proposons un poste de doctorant à temps plein, composé d’une période initiale de 12 mois, qui – après une évaluation positive, sera prolongée jusqu’à un total maximum de 48 mois.

Votre contrat débutera au plus tôt le 1er septembre 2024.

Le montant de la bourse est de 100 % du salaire net d’un membre de l’AAP à situation familiale égale. Le montant de la bourse individuelle est déterminé par la Direction du Personnel et de l’Organisation en fonction de la situation familiale et de l’ancienneté. Une bourse qui répond aux conditions et critères du règlement des bourses doctorales est considérée comme exonérée d’impôt sur le revenu.  Cliquez ici pour plus d’informations sur nos échelles salariales

Tous les collaborateurs de l’Université de Gand bénéficient d’un certain nombre d’avantages, tels qu’un large éventail de possibilités de formation et d’éducation, 36 jours de congés (sur une base annuelle pour un emploi à temps plein) complétés par des jours de pont fixes annuels, une indemnité vélo et des allocations écologiques. pièces justificatives.  Cliquez ici pour un aperçu complet de tous les avantages du personnel (en néerlandais).

Nous proposons un poste de doctorat entièrement financé pour la recherche à temps plein dans un environnement de travail hautement international, renommé et convivial, avec un salaire compétitif à l’Université de Gand. En tant que chercheur, vous publierez et présenterez vos résultats de recherche lors de grandes conférences internationales et dans des revues scientifiques afin de poursuivre votre doctorat et vous aurez  la possibilité de suivre diverses formations avancées en Belgique et à l’étranger. Vous devez également participer à des activités de sensibilisation, notamment des vidéos YouTube, des mises à jour sur les réseaux sociaux, la participation à des événements et des campagnes publics, ainsi que la diffusion dans la presse populaire.

Les projets de recherche typiques du groupe Design impliquent plusieurs chercheurs de différentes spécialités travaillant en équipe. Par conséquent, un bon esprit d’équipe, une bonne connaissance de l’anglais et des compétences de communication efficaces (telles que la présentation et le reporting) sont d’une importance capitale pour une collaboration réussie. 

Votre profil

  • Vous devez être titulaire d’un diplôme de maîtrise pertinent, par exemple une maîtrise ès sciences en génie électrique ou en génie électronique. De plus, à la date de recrutement, vous disposez d’une expérience maximale de quatre ans en recherche et n’avez pas obtenu de doctorat.
  • Solide expérience dans la conception et la réalisation de circuits intégrés analogiques et à signaux mixtes utilisant des processus avancés SiGe BiCMOS ou CMOS
  • Maîtrise des outils de conception tels que Cadence, les simulateurs électromagnétiques, les outils d’extraction et de vérification parasites
  • Expérience supplémentaire considérée comme un plus :
    • Expérience de travail (académique ou industrielle) ou publications 
    • Caractérisation expérimentale de composants et de (sous-)systèmes à grande vitesse et haute fréquence
    • Principes des communications optiques, traitement du signal, dispositifs optiques et circuits photoniques
  • Votre anglais est courant, tant à l’oral qu’à l’écrit
  • Vous êtes un joueur d’équipe avec de bonnes compétences en matière de réseautage et de reporting
  • Par ailleurs, en raison des règles de mobilité du programme Marie Skłodowska-Curie, vous ne devez pas avoir résidé ou exercé votre activité principale (travail, études, etc.) en Belgique pendant plus de 12 mois au cours des 36 mois précédant immédiatement la date de recrutement. . 

Informations complémentaires 

Envoyez votre candidature ou toute question concernant ce poste vacant au Prof. Johan Bauwelinck, johan.bauwelinck@ugent.be 

Les candidatures doivent inclure un CV, une lettre de motivation personnelle et les coordonnées de trois personnes de référence. Après la sélection, les candidats sélectionnés seront invités à un entretien en ligne comme premier contact dans un processus de sélection en plusieurs étapes. 

Votre candidature en ligne complète doit être déposée au plus tard le 15 mai 2024. 

Les candidatures reçues après la date limite ne seront pas prises en compte. Le début souhaitable pour le poste de doctorat est le 1er septembre 2024.

Tous les candidats intéressés, quels que soient leur âge, leur sexe, leur race, leur handicap, leur religion ou leur origine ethnique, sont encouragés à postuler. Le recrutement s’effectue conformément au Code de conduite européen pour le recrutement des chercheurs, que tous les candidats sont encouragés à consulter. Les données personnelles des candidats seront traitées conformément à la législation européenne et nationale applicable en matière de protection des données (RGPD).

Processus de sélection

NiteLiDAR est ouvert aux chercheurs sans distinction de sexe, de religion, d’origine ethnique, de handicap, d’orientation sexuelle, d’opinions politiques, de langue, d’âge et de nationalité. Les candidatures de candidats hautement qualifiés originaires de pays tiers seront donc considérées de la même manière que les autres candidats. L’intégration des réfugiés est une priorité de l’UE et nous garantirons l’égalité des chances aux chercheurs dont la carrière scientifique a été interrompue. Afin d’assurer un équilibre entre les sexes dans le projet et d’œuvrer en faveur des propres politiques de la Commission visant à réduire l’écart entre les sexes dans la recherche, si deux candidats s’avèrent de même qualification, la préférence sera donnée à celui qui équilibrera la répartition entre les sexes dans le projet. l’ensemble du réseau doctoral. Après la date limite, toutes les candidatures soumises seront vérifiées par rapport aux critères d’admissibilité et d’éligibilité définis (par exemple soumises par voie électronique, lisibles, complètes, en anglais, y compris les notes et les références), et les candidats seront informés par e-mail du résultat dans les deux semaines ouvrables. Les entretiens et le processus de sélection suivants seront effectués par un comité de sélection temporaire constitué du coordinateur (si possible) et des superviseurs. Les critères d’évaluation comprennent : une formation scientifique, une capacité de créativité, de pensée indépendante et de leadership, des capacités de mentorat et de présentation.

À propos de l’employeur

L’Université de Gand est l’une des institutions d’enseignement et de recherche les plus importantes des Pays-Bas, classée 84e dans le classement académique des universités mondiales ( http://www.shanghairanking.com/ ). Au quotidien, plus de 15 000 collaborateurs et 49 000 étudiants mettent en œuvre sa devise « Osez penser ». La mission de l’Université de Gand se caractérise par une formation de qualité, une recherche de renommée internationale et une responsabilité sociale pluraliste. 

Le groupe de recherche IDLab est également un groupe central de l’IMEC. Imec est le leader mondial de la recherche et de l’innovation dans le domaine de la nanoélectronique et des technologies numériques. Imec a son siège à Louvain, en Belgique et a également distribué des groupes de R&D dans un certain nombre d’universités flamandes, aux Pays-Bas, à Taiwan, aux États-Unis, en Chine, ainsi que dans des bureaux en Inde et au Japon. 

Toutes ces particularités font d’IDLab un employeur de recherche de premier ordre.

Reconnaissance

Le projet NiteLiDAR a reçu un financement du programme de recherche et d’innovation Horizon Europe de l’Union européenne dans le cadre de la convention de subvention Marie Skłodowska-Curie n° 101120353.

Caractéristiques de l'emploi

Catégorie emploiDoctorat, Ingénierie et technologie

Postuler en ligne

Check Also

Bourses de l’Université de Mannheim – Allemagne

Domaine d’études Divers Niveau MSc Pays Allemagne Admissibilité Cela dépend de votre programme Exigences Conditions …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *