Chercheur postdoctoral (technologie de la parole et du langage, sciences cognitives) – Tampere , Finlande

Finlande
Publié il y a 2 ans

L’Université de Tampere et l’Université des sciences appliquées de Tampere créent un environnement unique pour la recherche et l’éducation multidisciplinaires, inspirantes et à fort impact. Notre communauté universitaire a ses avantages concurrentiels dans les domaines de la technologie, de la santé et de la société. www.tuni.fi/en

Le groupe de recherche sur la parole et la cognition (SPECOG) fait partie de l’unité des sciences informatiques de l’Université de Tampere au sein de la faculté des technologies de l’information et des sciences de la communication. SPECOG se concentre sur la recherche interdisciplinaire à l’intersection des technologies de la parole et du langage et des sciences cognitives. Nous combinons des méthodes avancées de traitement du signal et d’apprentissage automatique avec des données infantiles réalistes à grande échelle pour l’étude du développement du langage de l’enfant, mais nous étudions également comment les principes de traitement de l’information de type humain peuvent être appliqués dans les systèmes autonomes d’intelligence artificielle (IA) de nouvelle génération. Le groupe mène également des activités de recherche et développement dans les technologies de la parole et du langage et dans l’apprentissage automatique pour l’analyse des signaux médicaux. SPECOG collabore avec plusieurs groupes de recherche de renommée internationale au sein et au-delà des frontières disciplinaires, y compris des recherches conjointes avec des psychologues, des linguistes, des phonéticiens et des informaticiens.

Description de l’emploi

Nous sollicitons des candidatures pour le poste de chercheur postdoctoral sur le thème de la modélisation informatique du développement du langage chez l’enfant. Le poste est associé à un projet intitulé « Modeling Child Language Development using Naturalistic Data at a Scale (L-SCALE) », où l’objectif est de développer de nouvelles pratiques pour la formation et l’évaluation de modèles informatiques d’apprentissage du langage infantile à l’aide de données infantiles réalistes. Ces données peuvent inclure des enregistrements audio de longue durée centrés sur l’enfant, des transcriptions d’interaction nourrisson-soignant et des méta-analyses menées à travers une gamme d’expériences comportementales. Bien que le travail soit situé en Finlande, le projet met un accent particulier sur la collaboration internationale avec des partenaires clés en Europe et en Amérique du Nord.

Les travaux seront menés en tant que membre du groupe de recherche SPECOG dirigé par le Dr Okko Räsänen. Nous recherchons des candidats qui s’intéressent au traitement du langage humain et/ou machine et qui souhaitent contribuer à nos efforts de recherche interdisciplinaires pour comprendre l’apprentissage des langues chez l’homme par des moyens informatiques.

Dans ce poste, le candidat doit :

1) effectuer des recherches de haute qualité sur la modélisation informatique du développement précoce du langage, en particulier en travaillant sur des protocoles de formation et d’évaluation de modèles écologiquement pertinents en utilisant des données infantiles à grande échelle comme ressource,
2) travailler en étroite collaboration avec d’autres membres du groupe de recherche, dont 1 à 2 doctorants travaillant sur des sujets connexes, et
3) conseiller des projets de recherche de premier cycle / cycles supérieurs et participer à l’enseignement dans votre domaine d’expertise (jusqu’à un total de 15% du temps de travail annuel et sujet à négociation en fonction des intérêts et des intérêts du candidat aspirations de carrières).

Exigences

Le candidat doit être titulaire d’un doctorat (par exemple, PhD ou D.Sc.) en technologie du langage, en psycholinguistique, en sciences cognitives, en informatique ou dans un autre domaine pertinent.

Un candidat retenu possède une solide expertise dans a) la technologie de la parole et/ou du langage ou dans b) la recherche sur le langage des enfants avec des méthodes quantitatives (par exemple, la psychologie du développement, la psycholinguistique, les sciences cognitives). Une programmation courante (Python, Matlab, R ou similaire) et des compétences en anglais sont requises. Une forte motivation pour comprendre les fondements de l’apprentissage et du traitement du langage humain est indispensable. Une expérience de la modélisation informatique, du traitement du langage naturel ou de l’utilisation de la méta-analyse dans la recherche est considérée comme un avantage.

Les candidats potentiels doivent être capables de mener des recherches universitaires indépendantes au plus haut niveau international. La compétence doit être démontrée par plusieurs publications existantes dans des revues et des conférences à comité de lecture internationalement reconnues.

Les candidats doivent également avoir les compétences d’enseignement / de conseil nécessaires pour s’acquitter avec succès des tâches et des fonctions du poste, ou avoir un intérêt à développer leurs compétences en supervision et en pédagogie.

Nous offrons

Le poste sera pourvu pour une durée déterminée de 3 ans. La date de début est négociable, mais ne doit pas être postérieure à octobre 2022. Une période d’essai de 6 mois est appliquée à tous les nouveaux employés.

Le financement du poste consiste en une bourse personnelle et un salaire à temps partiel qui sont comparables à un salaire régulier de 3500–3600€/mois pour les postdocs débutants. Un salaire plus élevé basé sur l’expérience postdoctorale existante et les mérites est négociable. Le poste comprend également des possibilités de mobilité à court terme des chercheurs vers d’autres laboratoires de recherche internationaux. Les frais de déplacement pour présenter des travaux évalués par des pairs lors de grandes conférences internationales sont couverts par défaut. En outre, le poste s’accompagne de nombreux avantages tels que la médecine du travail, des installations sportives sur le campus, des horaires de travail flexibles et plusieurs restaurants et cafés sur le campus avec des réductions pour le personnel. Le travail est associé à 1612 h de temps de travail annuel, ce qui se traduit par env. 6 semaines de jours chômés par an.

comment s’inscrire

Envoyez la candidature via notre portail en ligne (lien ci-dessous).

Veuillez soumettre votre candidature via notre système de recrutement en ligne. La date limite de dépôt des candidatures est  le 17 mars 2022 (à 23h59 EET / UTC+2) . Notez que nous commencerons à examiner les candidatures et que nous pourrons commencer à interviewer certains candidats déjà pendant la période de candidature . Nous nous réservons la possibilité de ne pas pourvoir le poste au cas où un candidat approprié ne serait pas trouvé au cours du processus.

Veuillez rédiger votre candidature et tous les documents d’accompagnement en anglais et les joindre au format PDF . Veuillez joindre les documents suivants à votre candidature :

  • Une lettre de motivation au format libre pour le poste en question (max. 1 page)
  • CV académique
  • Une liste complète des publications
  • Une copie de votre certificat de doctorat
  • Lettres de recommandation, si disponibles (max. 3)

Veuillez nommer tous les documents comme nom_CV.pdf , nom_liste_des_publications.pdf … etc. Seules les candidatures envoyées via le portail de candidature de l’université et contenant les pièces jointes demandées dans le format indiqué seront prises en compte dans le processus de recrutement.

Les candidats les plus prometteurs seront interviewés en personne avant la décision finale.

Pour plus d’informations sur le poste , veuillez contacter le professeur associé Okko Räsänen ( prénom.nom@tuni.fi ; sans trémas) par e-mail.

Pour plus d’informations sur les activités de notre groupe et les publications récentes, consultez https://webpages.tuni.fi/specog/index.html .

À propos de l’environnement de la recherche

La Finlande est l’un des pays les plus stables, les plus libres et les plus sûrs au monde, selon les classements de premier plan de diverses agences. Il est également classé parmi les premiers pays en matière de progrès social. Tampere est la plus grande ville intérieure de Finlande, et la ville compte parmi les principaux centres universitaires des pays nordiques, offrant un cadre de vie dynamique. La région de Tampere est l’une des zones urbaines à la croissance la plus rapide de Finlande et abrite une communauté entrepreneuriale dynamique à forte intensité de connaissances. La ville est une centrale industrielle qui jouit d’une scène culturelle riche et d’une réputation de centre de la société de l’information finlandaise. Malgré sa croissance, vivre à Tampere est très abordable pour le logement. De plus, l’excellent réseau de transport en commun permet des déplacements rapides, faciles, et des transports bon marché autour de la ville de Tampere et des campus universitaires. Tampere est également entourée d’une nature vivante avec des forêts et des lacs, offrant d’innombrables possibilités d’aventures en plein air et de rafraîchissements faciles d’accès tout au long de l’année.

En savoir plus sur la Finlande et Tampere :

Caractéristiques de l'emploi

Catégorie emploiEnseignement et recherche scientifique, Postdoctoral

Postuler en ligne

Check Also

Bourses postdoctorales de l’ETH Zurich

Le programme de bourses postdoctorales de l’ETH Zurich (ETH Fellows) soutient les nouveaux chercheurs postdoctoraux …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *